Coronavirus à Lyon : le nombre de nouveaux cas continue de (légèrement) baisser dans le Rhône, le point ce jeudi

La circulation du virus baisse dans le Rhône. Mais pas vite. Le nombre de nouveaux cas est en baisse depuis maintenant deux semaines. Mais il reste encore élevé, supérieur au seuil d'alerte. Décryptage.

Le déconfinement est désormais sur toutes les bouches. Mais le gouvernement avance sur des oeufs, étape par étape. Car le niveau de circulation du virus reste élevé. Trop élevé encore pour espérer une "ouverture" plus rapide.

La circulation du virus à l'instant t sur un territoire se mesure grâce au taux d'incidence. Les décideurs ont les yeux rivés dessus. C'est un indicateur clé. Le taux d'incidence détermine le nombre de cas positifs sur les 7 derniers jours pour 100 000 habitants. Sur une semaine glissante. C'est un très bon moyen de mesurer le degré de circulation du virus, à un instant t, sur un territoire. Dans le département du Rhône, d'après les derniers chiffres stabilisés au dimanche 25 avril, le taux d'incidence est de 363. Il était de 426 une semaine plus tôt, le 18 avril. -57 en une semaine, ce qui équivaut à une baisse de 13 %. Le graphique ci-dessous le montre, la baisse était beaucoup plus nette au mois de novembre.

Source : Santé publique France

Malgré donc cette baisse, le taux d'incidence reste supérieur à 350 dans le Rhône. Largement supérieur au seuil d'alerte (250). Largement supérieur encore au taux d'incidence en janvier et février dans le département.

Dans les hôpitaux du département, la situation est elle assez stable depuis 15 jours. Pas, encore, de décrue, visible. La situation reste très tendue avec environ 1000 lits de réanimation ouverts dans la région (contre 559 en temps normal). Cela implique la déprogrammation de nombreuses opérations jugées non urgentes.

Laisser un commentaire

Faire défiler vers le haut