Marché à Lyon durant le coronavirus

Coronavirus à Lyon : Kimelfeld tend la main à Collomb pour les marchés

Aucune dérogation n'a été demandée pour l'instant pour permettre la réouverture de certains marchés à Lyon. Le président de la métropole tente de convaincre le maire de Lyon Gérard Collomb de trouver des solutions pour des marchés très spécifiques avec "des adaptations sanitaires".

En France, un quart des marchés vont pouvoir se tenir à nouveau, à condition de respecter des conditions sanitaires très précises. Le nombre de commerçants sera limité, les étals seront espacés, tandis que du gel hydroalcoolique devra être proposé.

A Lyon, si les Halles Paul Bocuse sont toujours ouvertes, tous les marchés de la ville restent fermés. Aucune dérogation n'a été demandée par Gérard Collomb pour des réouvertures sur des secteurs précis. La semaine dernière, des élus Europe Ecologie Les Verts avaient demandé au maire de reconsidérer sa position (voir ici). C'est désormais au tour du président de la métropole David Kimelfeld de tendre la main à Gérard Collomb pour trouver une solution.

"À Lyon, on essaye de mobiliser Gérard Collomb sur la question, sans polémique, juste lui demander d’étudier la question des demandes de dérogations. Des procédures très particulières ont été mises en place pour rouvrir les marchés, on peut tenter le coup. Des bénévoles et des élus sont prêts à venir aider. Je ne dis pas qu’il faut tous les rouvrir, mais certains pourraient l’être en respectant toutes les conditions sanitaires", confie David Kimelfeld (voir ici).

Si la métropole va lancer une plateforme de mise en relation entre les producteurs et consommateurs pour pallier à la fermeture des marchés, elle ne solutionnera pas tous les problèmes. "Les gens n’ont pas attendu, même des copropriétés ont mis en place des choses pour être en relation avec des producteurs. Le souci, c’est que dans certains milieux populaires, il n’y a pas forcément ces réflexes-là. Nous sommes face à un vrai enjeu d’équité territoriale. Dans certains quartiers, cela peut aussi passer par la réouverture des marchés", précise David Kimelfeld.

A Grenoble, les marchés vont ainsi se tenir dans un format réduit limité à 5 étals, 50 clients simultanément au maximum, 5 mètres entre chaque étal, et des dispositifs pour empêcher les clients à s'approcher à moins d'un mètre d'un stand.

Suivre notre direct en cliquant ici.

1 commentaire
  1. ifoyaka - 1 avril 2020

    Que Collomb se méfie en cette periode de virus l'autre veut l'emmener sur les marchés!!!!!

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut