Les Halles Paul Bocuse vides
© L.C.

Aux Halles Paul Bocuse, un employé bientôt licencié pour antisémitisme

Les propos antisémites du quadragénaire salarié de la maison Cellerier ont été dénoncés par un collectif d'internautes. L'homme a été mis a pied en attendant une procédure de licenciement.

Leur nom est inspiré du succès cinématographique de Quentin Tarentino. Le collectif Inglorious Basterds, spécialisé dans la traque aux propos antisémites sur Internet, a débusqué un Lyonnais de 42 ans aux "convictions" anti-sionistes et négationnistes.

Propos négationnistes sur la toile

L'homme épinglé est présenté comme "un gros poisson" par les "Inglorious Basterds", qui donnent quelques éléments du parcours de ce fan de Dieudonné, photos à l'appui. Le collectif publie plusieurs posts rédigés sur Facebook par le quadragénaire, comme ce commentaire : "Je continuerai à dire que le massacre de masse dans des chambres à gaz homicide sont des bobards de guerre".

Licenciement à venir

Cet employé de la Maison Cellerier, installée dans les Halles Paul Bocuse s'était fait connaître à Lyon pour son titre de meilleur écailler du monde reçu en 2014. Prévenue par Inglorious Basterd, la Maison Cellerier a réagi en se disant "choqué[e] par les éléments que ces internautes ont porté à [sa] connaissance". Se désolidarisant des propos de son employé, elle assure être en train de prendre "les dispositions nécesaires" à son encontre.

De son côté, le premier concerné s'est excusé des propos tenus. "Je serai officiellement licencié la semaine prochaine après entretien préalable comme le stipule le droit du travail", a-t-il ajouté dans un post Facebook.

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut