Un premier cas positif au variant Omicron a été détecté dans la région Auvergne-Rhône-Alpes ce vendredi 3 décembre. (Photo by JEFF PACHOUD / AFP)

Auvergne Rhône-Alpes : dans la région, un quart des établissements de santé ont fermé des services  

Une enquête réalisée par France Assos Santé, qui regroupe des associations d’usagers de la santé dans la région Auvergne Rhône-Alpes, estime que le manque de personnel a obligé les établissements de santé à fermer des services.   

Parmi les établissements de santé de la région Auvergne-Rhône-Alpes, 25 % d’entre eux ont été contraints de fermer des services hospitaliers à cause d’une pénurie de personnel. Dans le cadre d’une enquête éclair, l’organisation France Assos Santé, qui regroupe près de 135 associations d’usagers de santé, a sondé 642 représentants des usagers siégeant au sein des 313 établissements publics, privés et privés d’intérêt collectif. Avec 146 réponses, provenant de 127 établissements dans les 12 départements différents, l’organisation a pu recouper des " résultats significatifs ".  

"27 % des répondants déclarent avoir observé des fermetures de services liées à des problématiques de personnels", précise l’association. La moitié des personnes interrogées ajoutent que les patients et usagers ne sont pas réorientés vers des solutions alternatives. Une urgence à laquelle il faudra apporter des solutions rapidement selon François Blanchardon, Président de l’Union régionale  : " Pertes de chance, ruptures de parcours, renoncements... les conséquences connues d’une offre de soins insuffisante sont ici exacerbées, dans tous les territoires. Des solutions efficaces doivent être trouvées rapidement. " L’association a demandé à rencontrer le directeur de l’ARS pour échanger sur le sujet.  

Lire aussi : Isère : activation du plan blanc dans les hôpitaux et cliniques de Grenoble, faute de personnel

Laisser un commentaire

d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut