Illustration vue de Lyon

Après un pic de pollution, la qualité de l'air s'améliore à Lyon

Jeudi 11 novembre, la préfecture avait activé un premier niveau d'alerte à la pollution. Samedi 13 novembre encore, la qualité de l'air était mauvaise à Lyon malgré la levée de l'alerte. La situation s'améliore et le début de semaine devrait être meilleur.

Samedi 13 novembre, les concentrations en particules fines étaient encore élevées dans la vallée du Rhône. Grâce au vent du nord, les polluants ont pu être dispersés dimanche 14 novembre. Le temps couvert, avec une fine pluie, a aussi permis de limiter la formation d'ozone.

Lundi 15 et mardi 16 novembre, la météo est encore favorable à une qualité de l’air bonne à moyenne à Lyon et dans le bassin lyonnais, selon l'agence Atmo, qui mesure la qualité de l'air en Auvergne-Rhône-Alpes.

Une amélioration bienvenue après un pic de pollution jeudi 11 novembre au dioxyde d'azote et aux particules fines. Ce qui avait poussé les préfectures du Rhône et de l'Isère à activer le premier niveau l'alerte à la pollution. Ce niveau "information-recommandation" avait été levé samedi 13 novembre.

Lire aussi : Fin de l'alerte à la pollution dans le Lyonnais et l'Isère

Laisser un commentaire

d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut