(photo : Florent Deligia)

Après le pic de pollution la semaine dernière, quelle qualité de l'air à Lyon cette semaine ?

Un pic de pollution aux particules fines a été atteint à Lyon une bonne partie de la semaine dernière. Les conditions sont moins favorables à l'accumulation des polluants atmosphériques cette semaine.

Le laboratoire Atmo-Auvergne-Rhône-Alpes, en charge de la surveillance de la qualité de l'air dans la région expliquait, pour le mercredi 2 février : "le temps reste largement perturbé et venté toujours sous un flux d’ouest dispersif. Dans ces conditions, les polluants atmosphériques ne s’accumuleront pas".

"Jeudi 3, un temps plus clément s’installe sous des températures en hausse, avant l’arrivée dès vendredi 4 d’une nouvelle perturbation. La qualité de l’air n’évoluera donc que très peu ces deux jours et restera globalement moyenne, sauf dans le centre lyonnais où elle devrait être dégradée et toujours très localement autour de Passy où elle restera dégradée à mauvaise", ajoute le laboratoire, agréé par l'Etat, l'organisme de référence en qui concerne la qualité de l'air dans la région Auvergne-Rhône-Alpes.

---

POUR ALLER PLUS LOIN

Marine Latham, la directrice générale d'Atmo-Auvergne-Rhône-Alpes, était l'invitée de la quotidienne de Lyon Capitale, 6 minutes chrono, le mercredi 2 février. Elle explique le rôle essentiel joué par Atmo dans la surveillance de la qualité de l'air à Lyon et dans la région.

d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut