Amendes TCL : la répression de la fraude critiquée par les usagers

Le réseau des Transports en commun lyonnais (TCL) rappelle dans sa nouvelle campagne d’affichage les sanctions encourues par les fraudeurs. L’une d’elle en particulier suscite l’indignation des usagers : 150 euros d’amende pour "un geste de solidarité".

Ce jeudi, TCL distribuait les flyers de sa nouvelle campagne de sensibilisation anti-fraude. L’accent n’est plus seulement mis sur les voyageurs sans tickets mais sur toutes les fraudes constatées sur le réseau TCL, y compris "la cession de son ticket à un tiers". Le "geste de solidarité" qui consiste à déposer son ticket usagé mais toujours valide sur les validateurs est donc puni d’une amende de 150 euros, pour le donneur comme pour le receveur.

"Honteux"

Une réalité inconnue de presque tout les utilisateurs du réseau TCL, et ce malgré ce nouvel effort de communication. Une fois informés, certains ne décolèrent pas, à l’image de Claudine, retraitée de 78 ans. "Ce n’est pas normal du tout d’avoir une contravention pour ça, s'indigne la septuagénaire. 150 euros c’est énorme, c’est tellement plus que les 60 euros lorsque la personne n’a pas de ticket. Les contrôleurs n’ont pas autre chose à faire que de vérifier si personne donne son ticket à quelqu’un d’autre ? Il ferait mieux de contrôler ceux qui fraudent vraiment. C’est honteux". Ce n’est pas le principe de l’amende qui interpelle les habitués du réseau TCL mais le montant, jugé excessif. Charnidah, étudiante en droit est de cet avis : "Ça me choque 150 euros d’amende juste pour avoir voulu aider quelqu’un".

"Ça n’a pas de sens"

Un changement d’habitude souhaité par le réseau TCL, mais pas au programme de tous les usagers croisés ce vendredi. La preuve selon ces derniers que cette méthode est inefficace : "Je ne vois pas pourquoi ceux qui le font arrêteraient de frauder mais ça peut décourager ceux qui seraient tentés de le faire", considère Brenda, jeune vendeuse de 20 ans. Emma remet elle en cause la faisabilité du contrôle : "Cela veut dire que les contrôleurs vont se poser à la sortie et vérifier que personne ne donne son ticket ? Ça n’a pas de sens".

"Une affiche beaucoup trop violente et inefficace"

La campagne des TCL ne semble pas avoir beaucoup d’effet sur les usagers. Elle va même jusqu’à en rebuter certains. Ils considèrent l’affiche comme "beaucoup trop violente et inefficace". Tristan, 25 ans, est encore plus sévère : "Cela amène de la culpabilité en plus à ceux qui n’ont déjà pas les moyens de se payer des tickets de métro". Mais d’autres reconnaissaient une "affiche marrante et qui attire l’attention". Appréciée ou détestée, l’affiche met les usagers d’accord sur un point : son inefficacité.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut