Photo d’illustration d’un hélicoptère de la sécurité civile.

Ain : un pompier volontaire en garde à vue pour un canular

Dans l'Ain, en Auvergne-Rhône-Alpes, un pompier volontaire a fait croire aux pompiers que deux randonneurs avaient chuté d'une falaise.

Plus de peur que de mal. Durant la nuit du 31 décembre, les pompiers de l'Ain reçoivent une alerte par téléphone. Un homme signale la chute d'une falaise de deux randonneurs dans la montagne de Reculet.

L'appel était en réalité un canular. Lundi 2 janvier, les gendarmes mènent une enquête sur la personne à l'origine de l'appel. Le pompier volontaire, auteur du coup de fil, est placé en garde à vue à la brigade de Thoiry. Divulguer une fausse information auprès des services de secours est passible de deux ans d'emprisonnement et de 30 000 euros d'amende.

Des moyens mobilisés

Après l'appel, les opérations de recherche n'ont pas attendu et auront duré jusqu'à deux heures du matin dans la nuit du samedi à dimanche, puis toute la matinée du dimanche, rapporte Le Parisien. Plusieurs moyens aériens ont été déployés pour espérer trouver les individus "égarés". Au total, un hélicoptère de la sécurité civile de Haute-Savoie, une vingtaine de secouristes du Grimp (groupe de reconnaissance et d'intervention en milieu périlleux), ainsi qu'une quinzaine de gendarmes ont ratissé le massif, en vain.

Laisser un commentaire

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut