Grande librairie au palais de la Bourse – Quais du polar 2017 © Sandrine Thesillat
Grande librairie au palais de la Bourse – Quais du polar 2017 © Sandrine Thesillat

Agenda : que faire à Lyon ce week-end des 6, 7 et 8 avril ?

Premier week-end de vacances oblige, Lyon Capitale s’est mis en quatre pour vous concocter cet agenda du week-end à Lyon. Noir, vintage et plein de mirages, ce week-end ensoleillé s’annonce déjà des plus agréable.

Polarder au soleil

Près de 120 auteurs des quatre coins de la planète sont attendus à Lyon ce week-end pour l'édition 2018 de Quais du Polar. Pour sa 14e édition, le festival s’impose comme l’événement phare autour du roman policier et continue de tisser des liens pour faire rayonner le genre en dehors de sa ville natale. Une ribambelle d'événements (rencontre, dédicaces, projections, jeux, visites, conférences) sont programmés. La sélection de Lyon Capitale en cliquant ici.

Tout le week-end partout à Lyon – Toutes les infos ici.

Chiner dans la langue de Goethe...

Le centre culturel allemand, Goethe Institut, organise sa grande braderie d'avant travaux depuis le 28 mars dernier. Une braderie qui se termine ce vendredi à 19h.  Un événement organisé dans le hall du 3e étage. Romans, essais, livres d’art, catalogues d'exposition,  affiches, photos, ouvrages pratiques, matériel didactique, CD et DVD, en allemand ou en français, sont en vente à tout petit prix : 1€ le document, 2€ les 3, 3€ les 5 et 5€ les 10.

Ce vendredi au Goethe Institut, 18 rue François-Dauphin (Lyon 2e)

... et faire son marché dans les 90s

La Sucrière se transforme ce week-end en immense marché dédié à la mode des années 1990. Pour sa collection 2018, le festival fait la part belle au streetwear et inviter Da Break, un collectif né de la réunion de trois personnalités de la scène musicale lyonnaise : le producteur Bruno Hovart, aka Patchworks, la chanteuse Jennifer “Hawa” Zonou et le batteur Rémy Kaprielan. Une collaboration fructueuse qui accouche d'un esprit soul & jazz mais avec une recherche de couleur “90s”. Le concert a lieu samedi à 19h.

Samedi et dimanche à la Sucrière, quai Rambaud (Lyon/Confluence) – Toutes les informations ici

(re)Découvrir le jardin du facteur Cheval lyonnais...

Après sa traditionnelle période de fermeture hivernale, le jardin extraordinaire né en 1951 de l’imagination de Jules Senis Mir rouvre ses portes ce samedi de 14h à 18h. Cet espace vert niché au cœur de la Croix-Rousse sera ensuite accessible tous les samedis après-midi jusqu’au 27 octobre, en visite libre (avec une jauge maximale de 15 personnes à la fois). Cette année, des visites guidées payantes (6€ par personne) seront aussi proposées au long de la saison, en semaine et les dimanches.

Samedi de 14h à 18h – Réservation sur www.nature.lyon.fr ou au 04 72 69 47 78

... ou se balader dans le patrimoine de l’Unesco

Lyon fête cette année les 20 ans de son inscription au patrimoine mondial par l’Unesco. Pour marquer cet anniversaire, une série d’événements estampillés “20 ans Unesco” ponctuent l’année. Notamment des balades “Portraits de ville” organisées par la Ville avec l’association Nomade Land. Appareil photo en main, munis d’un carnet de bord, vous êtes invité à voir, lire, comprendre les paysages urbains qui composent le site inscrit à l’Unesco. Ce dimanche est la première des 14 dates de balade proposées, autour de 4 grands thèmes : la ville entre deux collines, dans l’intimité de la rivière, la ville défie le fleuve et origines d’une confluence.

Dimanche – Balade gratuite, mais nombre de places limité (inscription et information)

Prendre une dernière dose de Venenum...

Après un an de toxicité, l'exposition Venenum ouvre pour son dernier week-end au musée des Confluences. Pour ceux qui ne l'ont pas encore visitée, Venenum offre une expérience totale autour du poison et de son histoire, tour à tour outil de défense et moyen de pouvoir. Un atelier à la fin de la visite permet aux plus hardis de tester certaines recettes… À leurs risques et périls. L’exposition se terminera le 13 avril.

Vendredi, samedi et dimanche au musée des Confluences

... puis remettre l’ouvrage sur le métier à l’Urdla

À l’occasion des Journées européennes des métiers d’art, l’Urdla ouvre exceptionnellement ses portes au public samedi et dimanche pour proposer un parcours didactique, des ateliers, une démonstration de tirage, visite commentée et atelier d’impression de linogravures. L’Urdla, centre d’art contemporain dédié à l’estampe, regroupe des ateliers d’impression (lithographie, taille-douce, taille d’épargne, typographie), une galerie d’exposition et une librairie. L’association relie la sauvegarde d’un patrimoine, le soutien à la création contemporaine et la diffusion de ses productions par des expositions.

Samedi et dimanche de 14h à 18h à l’Urdla

S’immerger dans le numérique aux Subsistances

Le site du quai Saint-Vincent accueille jusqu'à dimanche un festival des cultures numériques. Beau programme et plein d’expériences à faire. On vous en dit plus ici !

Jusqu’à dimanche aux Subsistances

Et pourquoi pas... aller au théâtre ?

Folie shakespearienne, mémoire franco-vietnamienne, spectacles à tendance cosmique. Ce n’est pas un mirage, mais bien d’utilité publique. C’est la tendance de la semaine sur les scènes lyonnaises et la sélection de Lyon Capitale est par ici.

à lire également
La soprano Véronique Gens dans “La Voix humaine” de Jean Cocteau – Mise en scène Christian Schiaretti © Danielle Pierre
Si le patron du TNP avait repris quelques-uns de ses spectacles la saison dernière, il avait rendu copie blanche en termes de création. Christian Schiaretti se rattrape cette année, avec Claudel, Vitrac et Cocteau. À voir – et entendre – dès mardi.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut