Les Gilets jaunes à l’hôtel de région © Tim Douet

Acte VI des Gilets jaunes : vers un grand rassemblement à Lyon ?

Les Gilets jaunes pourraient changer de stratégie ce week-end pour l'acte 6 en investissant 14 grandes villes de province. De son côté, la préfecture du Rhône s’est montrée plus menaçante à propos des blocages de magasins, notamment à Givors.

Alors que la mobilisation décroît de week-end en week-end à Paris, les Gilets jaunes semblent avoir décidé de changer de stratégie. Issue de la Province, cette grogne pourrait bien réinvestir plusieurs des grandes métropoles ce week-end. En effet, sur les réseaux sociaux, les manifestants appellent à une opération “Paris vide” et à se concentrer sur 14 grandes villes françaises, dont Lyon et Clermont-Ferrand. L'objectif est d'éviter les fouilles et arrestations préventives qui ont eu lieu dans la capitale les derniers week-ends et “d’avoir un effet de masse (comme à Paris, NdlR) dans ces villes”.

À Lyon la décision va être prise ce mercredi soir par plusieurs groupes de Gilets jaunes du département qui “vont se réunir dans un lieu [qu’ils] ne souhaitent pas communiquer”, a confié un manifestant de Feyzin. Une sorte d'Assemblée générale locale qui décidera du type de manifestation et du lieu de cette dernière. Les semaines précédentes c'est la place Bellecour qui était choisie.

La préfecture plus menaçante

De son côté la préfecture se dit prête. “Aucune manifestation n'a été déclarée pour l'instant et rien ne devrait l'être. Comme d'habitude, on s'adaptera en fonction et on mettra les moyens nécessaires en place”, ont assuré les services de l'État. Ces derniers se sont montrés plus offensifs que les semaines précédentes à propos des blocages de magasins : “On a été plutôt dans la médiation pour le moment, et on le restera, mais le préfet prendra toutes ses responsabilités pour permettre aux commerçants fortement impactés de fonctionner, notamment à Givors”. David Clavière, le préfet délégué pour la Défense et la Sécurité était ce matin dans la ville du sud du Rhône pour rencontrer les commerçants impactés par le mouvement.

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut