photo tram
Léa Desrayaud

Accès au campus de Bron : chacun travaille de son côté

Souhaitant trouver des solutions pour améliorer l'accès au campus de Bron, l'organisation étudiante Fac Verte a organisé des ateliers participatifs. Elle déplore toutefois un manque d'investissement de la part de Lyon 2. L'université, de son côté, mène ses propres projets.

L'accès au campus Porte des Alpes de l'université Lyon 2, pose problème. Tous les étudiants qui empruntent la ligne 2 du tram en direction de Bron chaque matin savent à quel point les rames sont surchargées.

Fac Verte, organisation écologiste étudiante, a décidé de prendre le sujet en main. En avril et mai, elle organisait des ateliers en collaboration avec des associations, réunissant étudiants, institutionnels, personnels enseignants et administratifs. Le thème : améliorer l'accès au campus de Bron. Fac Verte a des propositions en stock, comme créer un covoiturage spécifique à Lyon 2 ou renforcer les lignes 93 (Hôpital Feyzin Vénissieux – Porte des Alpes) et C17 (Charpennes – Porte des Alpes). L'association propose aussi d'inciter les étudiants à prendre leur vélo, en créant une voie réservée de Grange Blanche au campus, en y construisant des garages à vélos et en étendant le réseau Vélo'V à Bron et aux communes avoisinantes. Mais les ateliers ont visé à faire émerger des solutions acceptables pour tous les acteurs et réalisables financièrement, en articulant les transports déjà existants et en les optimisant. Fac Verte publiera son plan d'action à la rentrée 2014.

Plus de contact entre Fac Verte et Lyon 2 depuis deux mois

La période des ateliers est maintenant terminée. Pourtant, les organisateurs déplorent l'absence de soutien et de communication avec l'administration de Lyon 2. Pour David Vailhé, président local de Fac Verte Lyon, "l'université ne coopère pas. On aurait voulu que l'université nous donne les données de provenance des étudiants, afin de savoir quels transports renforcer". Quand bien même le sujet concerne les 20 000 étudiants du campus Porte des Alpes, les écologistes n'ont pu rencontrer un représentant de la présidence qu'une seule fois, mi-mars. Depuis, plus rien.

Du côté de Lyon 2, on affirme que l'établissement n'a jamais souhaité prendre part aux ateliers mais qu'il est " intéressé pour une programmation d'une réunion de restitution et la production d'une synthèse des ateliers", pour travailler avec Fac Verte sur leurs conclusions. En outre, l'université mène ses propres études pour trouver des solutions au problème de l'accès au campus de Bron. Norbert Landon, vice-président à la vie des campus et au patrimoine, explique : "Nous avons effectué des enquêtes auprès de nos usagers sur les modes de transports - résultats évoqués lors de la réunion de lancement (des ateliers menés par Fac Verte, ndlr) -, nous travaillons également sur les modes de déplacement alternatifs".

Fac Verte et Lyon 2 collaborent avec le Sytral, mais pas ensemble

Si Fac Verte déclare ne pas avoir le soutien de Lyon 2, ils ont réussi à trouver l'oreille du Sytral. Une entrevue et une pétition fin 2013 avaient résulté en la mise en place de deux à trois rames supplémentaires entre 7h30 et 9h30, horaires d'affluences monstres vers Bron. Une autre rencontre est prévue la semaine prochaine. L'université veut de son côté communiquer aux gestionnaires du réseau TCL les statistiques de fréquentation du campus par créneau horaire. Pour M. Landon : "le Sytral ne peut à présent qu'optimiser les horaires en fonction de nos statistiques et de nos créneaux horaires de cours".

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut