Université Lyon 2 © PHILIPPE MERLE / AFP

A son tour, l'Université Lyon 2 vise la sobriété énergétique

Dans les pas de la Métropole, du Sytral et de Villeurbanne, l'Université Lyon 2 a annoncé fin octobre la mise en place de son plan de sobriété énergétique.

A son tour, l'Université Lumière Lyon 2 dévoile son nouveau plan de sobriété et de continuité, pour réduire sa consommation d'énergie à l'approche de l'hiver, au regard de la crise que traversent la France et l'Europe. L'établissement emboîte ainsi le pas de la Métropole , de la Ville de Villeurbanne, mais aussi des hôpitaux HCL.

Le plan de Lyon 2 comprend "des mesures de réduction des consommations ainsi que des mesures d’urgence à activer en cas de restrictions énergétiques, indique l'Université. Il a été approuvé par les instances des 21 et 28 octobre".

Plusieurs mesures ont été adoptées pour cet hiver 2022-2023 : la réduction de température de 1°C sur l'ensemble de ses bâtiments, soit 20°C pour les bureaux, 19°C pour les salles de cours et 17°C pour les circulations ; la réduction de la période de chauffe de deux semaines (les bâtiments seront désormais chauffés du 7 novembre au 7 avril, au lieu de démarrer le 15 octobre) ; le recours à la gestion technique centralisée pour la première année sur l'ensemble des campus ; l'optimisation de l'utilisation des locaux, avec des activités programmées le samedi sur un seul campus. Ces mesures "s’accompagneront d’une campagne de sensibilisation des usager.es et personnels", ajoutent les signataires du plan.

Des bâtiments réhabilités

En 2017, l'Université avait rejoint le projet Lyon Cité Campus, qui visait à réhabiliter la quasi-totalité des bâtiments du site des Berges du Rhône, afin d'apporter une meilleure performance énergétique, de réaliser entre 20 et 25% d'économie d'énergie, en plus de réaliser des opérations de mise aux normes de sécurité et d'accessibilité. Ce projet est aujourd'hui achevé.

Concrètement, ces travaux ont abouti au remplacement et à la restauration des menuiseries extérieures de tous les bâtiments, avec installation de protections solaires, et isolation des combles et des toitures terrasses. Une gestion technique centralisée (GTC), pour un pilotage maitrisé des installations, a également été mise en place. Les chaudières à gaz ont été remplacées par des échangeurs raccordés au réseau de chauffage urbain. A terme, le plan Lyon Cité Campus a bénéficié à l’Université Lumière Lyon 2, à l’Université Jean Moulin Lyon 3 et à Sciences Po Lyon. Le coût des opérations menées dans les Universités Lumière Lyon 2 et Jean Moulin Lyon 3 s'élève à 53,6 millions d'euros.

4,1 millions pour la rénovation

Dans le cadre du plan France Relance, l'Université avait par ailleurs obtenu en décembre 2020 une dotation de 4,1 millions d'euros pour financer six opérations immobilières sur le campus Porte des Alpes. Ces opérations, achevées en 2022, comprenaient notamment le raccord au chauffage urbain, la mise en place robinets thermostatiques, l'installation de panneaux photovoltaïques et de pompes à variation de vitesse, la mise en place de la GTC sur les deux campus, ainsi que l'installation d'éclairage LED dans certains bâtiments.

à lire également

Laisser un commentaire

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut