Le collège Pierre Valdo à Vaulx-en-Velin est l’un des cinq établissements retenus pour l’expérimentation du budget participatif de la Métropole de Lyon. (Crédit : google street View)

À quoi sert le budget participatif testé dans 5 collèges de la Métropole de Lyon ? 

À l’occasion de la rentrée des classes, jeudi 1er septembre, la Métropole de Lyon, qui assure la gestion des collèges, a dévoilé la création d’un budget participatif réservé aux collégiens de cinq établissements pour les impliquer dans la vie scolaire. 

Plus de 70 000 collégiens effectuaient leur rentrée dans les 119 collèges de la Métropole de Lyon jeudi 1er septembre. L’occasion pour la collectivité de dévoiler une nouvelle méthode de financements des projets au sein des 82 établissements publics dont elle à la gestion. 


"Impliquer les collégiennes et collégiens dans la vie de leur établissement, pour aller vers un collège agréable et durable, dans lequel il fera bon étudier", Bruno Bernard, le président de la Métropole de Lyon


On connaissait depuis plusieurs mois les budgets participatifs mis en place par des municipalités comme Lyon et Villeurbanne pour impliquer les habitants dans la vie de la cité, désormais la même chose sera déclinée au niveau scolaire par la Métropole de Lyon. "Notre objectif, avec ce budget participatif, est d’impliquer les collégiennes et collégiens dans la vie de leur établissement, pour aller vers un collège agréable et durable, dans lequel il fera bon étudier", expliquait Bruno Bernard, le président de la Métropole de Lyon lors de sa visite au collège Pierre Valdo de Vaulx-en-Velin. 

Lire aussi : Bilan de 2021, nouveautés de 2022, toutes les explications du budget participatif de Villeurbanne

200 000 euros pour 5 collèges

Pour le lancement de cette expérimentation, quatre établissements, en plus du collège Pierre Valdo, ont été retenus par les services de la collectivité et bénéficieront d’une enveloppe de 200 000 euros. Il s’agit des collèges Lucie Aubrac à Givors, Colette à Saint-Priest, Henri Longchambon dans le 8e arrondissement de Lyon et Marcel Pagnol à Pierre Bénite.

Lire aussi : Lyon : ruisseau, poules, hammam ou lac artificiel, les projets les plus insolites du budget participatif

Si les budgets participatifs ont tendance à faire fonctionner à plein régime l’imagination des participants, donnant parfois naissance à des idées farfelues comme ce fut le cas lors de la première édition de celui de la ville de Lyon, le but est bien d’aboutir à des projets réalisables et sensés. Afin de cadrer les idées des adolescents, deux thématiques ont donc été retenues par la collectivité : 

  • des espaces et locaux intérieurs communs agréables (hall, foyer, tiers lieux, salles de réunion) ; 
  • des espaces extérieurs agréables, ludiques et apprenants (plantation, espaces verts pédagogiques, mobiliers innovants individuels, en groupes ou en classe pleine). 

Les collégiens au coeur des projets

Au collège Pierre Valdo, le projet des élèves porte notamment sur la construction d’un foyer. "Les classes de 5e et 4e suivant l’option ‘classe architecture’ vont travailler sur le besoin d’un local foyer et la réorganisation de la salle d’études dans l’esprit des nouvelles postures d’apprentissage, en lien avec notre service ‘maintenance’", détaille la principale, Agnès Rosique. Le contenu devrait être affiné durant l’année par les enfants qui seront chargés d’étudier "l’intégration de propositions de lumière et d’éclairage pour une ambiance apaisante" et le choix du mobilier. Le projet final sera accompagné "à hauteur de 40 000 euros" par la Métropole de Lyon, précise Véronique Moreira, la vice-présidente déléguée aux collèges et à l’éducation. La livraison des travaux est prévue pour la rentrée 2023. 

Par la suite, le recours au budget participatif sera proposé à tous les établissements qui le souhaitent grâce à une enveloppe de 1 million d’euros tirée du budget global de 500 millions alloué aux collèges sur le mandat. Des appels à projets seront lancés en ce sens dans le courant de l’année 2023.

Laisser un commentaire

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut