(Photo by BERTRAND GUAY / AFP)

À partir de ce lundi le port du masque et le contrôle du pass sanitaire sont levés à Lyon 

Attendue par de nombreux Lyonnais, la levée de l'essentiel des restrictions anti-Covid entre en vigueur ce lundi 14 mars. Le port du masque ne sera plus obligatoire au travail ni pour aller dans les magasins et le pass vaccinal ne sera plus exigé dans les restaurants. Le masque reste en revanche obligatoire dans les transports en commun et les établissements de santé. 

Les Lyonnais, comme le reste des Français, retrouveront un semblant de normalité ce lundi 14 mars en se rendant sur leur lieu de travail, à l’école, dans les magasins ou encore au restaurant. Depuis ce matin il n’est en effet plus obligatoire de porter le masque en entreprise ou de présenter un pass vaccinal valide pour profiter d’un café en terrasse ou encore aller au cinéma.

Le masque reste obligatoire dans les transports

Le pass vaccinal laisse de son côté sa place au retour du pass sanitaire (attestation de vaccination, résultat d'un test négatif ou d'un certificat de rétablissement)  qui "restera demandé à l'entrée des hôpitaux, des maisons de retraite et des établissements pour personnes handicapées, afin de protéger les personnes les plus fragiles", précise le gouvernement. 

Allègement ne voulant pas dire abandon de toutes les restrictions, certaines mesures restent en vigueur comme le port du masque dans les transports en commun et dans les établissements de santé. Par ailleurs, le gouvernement ajoute que les entreprises peuvent toujours décider de l'imposer à leurs employés.

Un allègement sur fond de rebond épidémique

Si début mars, quand ces mesures d'allègement ont été annoncées par le gouvernement, la forte et longue cinquième vague de l'épidémie redescendait clairement, ce n'est maintenant plus le cas. Ces derniers jours, le nombre de nouveaux cas positifs est même reparti à la hausse dans le Rhône comme ailleurs en France. Le taux d’incidence qui permet de mesurer la progression de l’épidémie sur une semaine est désormais de 358 selon les derniers chiffres de Santé publique France, arrêtés au 10 mars. Le 3 mars, il était encore de 347 pour 100 000 habitants alors qu’au plus fort de la vague on enregistrait plus de 4 500 pour 100 000 personnes sur 7 jours. 

Sur ce fond de rebond épidémique et malgré la levée de ces restrictions sanitaires la prudence reste donc de mise et il est conseillé de maintenir les gestes barrières, que ce soit en entreprise ou encore dans les établissements scolaires.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut