Métropole de Lyon : "le problème, c’est celui de l’immobilisme", déplore David Kimelfeld (vidéo)

David Kimelfeld, ancien président de la métropole de Lyon et désormais élu d’opposition, est l’invité de 6 minutes chrono. Il revient sur l’entrée en campagne d’Emmanuel Macron et s’exprime aussi sur les dernières annonces des écologistes en matière de transports en commun.

Il a été l’un des visages, avec Gérard Collomb, du psychodrame qui a conduit La République en Marche à perdre la ville de Lyon et la métropole en 2020. Non investi par le parti présidentiel, David Kimelfeld avait pris ses distances, mais en 2022, il refera campagne pour Emmanuel Macron qu’il a parrainé, tout comme Gérard Collomb. “J’ai pensé un moment que l’on pourrait reconstruire un pôle social-démocrate à gauche. Force est de constater que ce n’est pas possible. Il n’y a pas de fond et je n’en veux pas à Anne Hidalgo ou Christiane Taubira. Si on veut rebâtir à gauche, il faut s’inscrire dans la dynamique d’Emmanuel Macron”, justifie David Kimelfeld. “Il y a une grande probabilité pour qu’il soit réélu”, pronostique-t-il.

Localement, David Kimelfeld revient sur le plan métro transformé en plan tramway par la majorité écologiste à la métropole de Lyon : “le problème, c’est celui de l’immobilisme depuis près de deux ans. On a passé 18 mois à parler d’un téléphérique enterré. On a passé des mois de concertation sur différents métros et on arrive finalement à faire peut-être des tramways et relancer des études”.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut