La piscine de Gerland

A Grenoble, le burkini est désormais autorisé dans les piscines publiques

Le conseil municipal de Grenoble a autorisé lundi le port du burkini dans les piscines de la ville.

De justesse. Lundi 16 mai, le conseil municipal de Grenoble a adopté de deux petites voix une délibération prévoyant de modifier le règlement des piscines de la Ville. Le nouveau règlement autorise le port du burkini (contraction de burqa et bikini), un maillot de bain en lycra couvrant le corps des femmes de la tête aux pieds.

Femme portant un burquini à la plageSelon l'AFP, c'est au terme de deux heures et demi de débats "parfois tendus" que le conseil de municipal, par 29 voix pour, 27 contre et 2 abstentions a adopté la délibération polémique proposée par le maire écologiste Eric Piolle.

L'édile grenoblois a expliqué qu' "il s'agit d'un combat pour qu'on arrête de poser des interdits sur le corps des femmes, mais qui porte aussi sur la santé, permettant à chacun de se protéger du soleil, et sur la laïcité, rien n'interdisant dans la loi le port de vêtements religieux dans l'espace public. »

La veille, dans un communiqué, le préfet de l'Isère expliquait envisager de saisir le tribunal administratif en cas d'adoption de la délibération. "Cette délibération, dont l’objectif manifeste est de céder à des revendications communautaristes à visées religieuses, paraît contrevenir au principe de laïcité posé par la loi de 1905 ainsi qu’aux dispositions de la loi du 24 août 2021 confortant le respect des principes de la République. Le maire, dans le cadre de ses compétences, s’il doit garantir la liberté religieuse de ses administrés, doit également s’assurer du respect de ces règles."

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut