Georges Képénékian
© Tim Douet

Extrême-droite - Vieux Lyon : Képénékian veut "traiter" le problème

Georges Képénékian, le maire de Lyon, a de nouveau condamné les dégradations de l'horlogerie de Philippe Carry et proposé de travailler sur l’installation de l'extrême droite dans la ville.

Après l'agression de Philippe Carry, "l'horloger de Saint-Paul" par des groupes d'extrême droit ce vendredi, Georges Képénékian, le maire de Lyon à réaffirmer ce lundi lors du conseil municipal sa volonté d'agir contre l'extrême droite dans la ville. "Je redis ici notre volonté de condamner ces attaques qui visent à terroriser les acteurs de notre cité", a débuté le maire de Lyon. "Nous restons soucieux de ces faits qui ont tendance à s'ancrer dans le Vieux-Lyon et nous allons travailler avec l'ensemble des acteurs pour ne pas laisser cette forme d’intolérance détourner la philosophie fondamentale de notre ville fondée sur l'accueil et la tolérance", a-t-il poursuivi avant de conclure : "pas plus dans le Vieux-Lyon que dans le reste de la ville, nous ne pouvons accepter ces exactions et devons proposer un traitement à caractère préventif."

Vendredi, le maire de Lyon avait déjà condamné avec la plus grande fermeté les dégradations de la vitrine de Philippe Carry. L'extrême droite est suspectée d'être à l'origine des faits en réaction aux nombreuses déclarations dans la presse de l'horloger qui critiquait l’installation de ces groupuscules dans le Vieux-Lyon.

à lire également
Guy Corrazol
Lors du prochain conseil municipal, le 28 mai prochain, un plan d'investissement de 25 millions d'euros dédié aux écoles va être voté. Il devrait, entre autres, permettre la mise en place de nouveaux groupes scolaires et de travaux d'aménagement. 
5 commentaires
  1. Marine - 26 septembre 2017

    Il faudrait aussi régler le problème de la Place du Pont. C'est dingue, une vraie zone et une vraie faune. C'est sale, des trafiquants à tous les coins de rues, etc... Je ne suis pas Identitaires, mais je vais souvent à Saint Jean et je n'ai jamais eu aucun problème, ni ennui. Par contre dès que je vais vers la Place du Pont, c'est l'horreur. Lyon est devenue une vraie 'tragédie'. C'est de pire en pire...

  2. GaeLyon - 26 septembre 2017

    Il y a effectivement des problèmes à la Guill'. Tout comme les fachos du vieux Lyon (j'ai eu des problèmes avec certains d'entre eux) ces zones publiques, deviennent des endroits exclusifs.Fachos, racailles, même combat ils nous gâchent le bonheur de vivre dans notre belle citée, en paix.

  3. inesP - 26 septembre 2017

    Je vais souvent dans le Vieux Lyon et j'ai jamais vu un crane rasé. Ils sont ou ? Par contre, des racailles agressives dès qu'on ose les regarder plus de 1 secondes, j'en vois toutes les 10 minutes (Tonkin, Guillotière, Part-Dieu...)

  4. Kasneh - 28 septembre 2017

    Il sera aussi nécessaire de 'traiter' le problème de l'extrême gauche, anarchistes et autres black blocs dont la violence n'a rien à envier d'autres !

  5. Kasneh - 1 novembre 2017

    A Lyon 5°, rue de la Loge, la boutique de 'l'horloger de Saint-Paul' n'existe plus.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut