Absentéisme au Grand Lyon : bonnet d'âne pour François Turcas

Comme chaque année, Le Progrès établit le palmarès de l'absentéisme des élus de la communauté urbaine. Sur les onze séances publiques de 2013, François Turcas, par ailleurs président de la CGPME, n'en a assisté qu'à 2, soit 9 absences. Parmi elles, deux ne sont pas justifiées. L'élu invoque ses treize déplacements à l'étranger pour expliquer ses performances.

Arrivent ensuite Jean-François Arrue, Henry Chabert et Maurice Charrier (8 absences), mais ces derniers ont justifié la plupart d'entre elles. En revanche, Lucien Barge (6 absences au total) n'a justifié qu'une seule. "Je donne toujours la priorité à ma commune et je vais plutôt à l'assemblée générale d'une association qu'à une séance du Grand Lyon", a expliqué le maire de Jonage à nos confrères.

En 2012, c'était Najat Vallaud-Belkacem, fraîche ministre, qui était la plus mauvaise élève de la communauté urbaine - elle avait ensuite démissionné de son mandat. En 2011, c'est le maire de Grigny qui était distingué. Dans le palmarès 2013, 45 des 156 élus n'ont raté aucune séance.

2 commentaires
  1. FOurs - mer 5 Fév 14 à 13 h 17

    Si un élu ne peut pas venir aux 3/4 des réunions, c'est qu'il a autre chose à faire = il doit abandonner le mandat de trop. S'ils cumulaient pas, ils participeraient et feraient leur travail. C'est bien ce que vous sous entendez dans votre article ?

  2. e-lecteur - mar 18 Fév 14 à 23 h 55

    Si personne ne proteste, c'est que tout le monde trouve ça normal ; moi NON !!! J'ai honte pour ces élus, désillusion, et de la compassion pour les administrés qui n'ont pas d'opinion.

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut