LCO-Incendie-0398
© Laurent Cousin

Incendie de Lyon 8 : le Mrap met en cause Valls et le préfet

Les braises pas encore éteintes, le Mouvement contre le Racisme et pour l’Amitié entre les Peuples (MRAP) a réagi avec virulence à l'incendie du squat Rom, ce lundi matin. Dans la nuit de dimanche à lundi, un feu a ravagé l'ex usine Leroy-Sommer squatée par des Roms, provoquant le décès de 3 personnes dont un garçon de 12 ans (lire ici). Le Mrap "dénonce la politique du préfet du Rhône qui se contente d'expulser les familles, les rejetant ainsi dans des abris de plus en plus précaires et dangereux". Ainsi que la politique de "démantèlements de camps" portée par le ministre de l'Intérieur qui endosse selon le Mrap "une lourde responsabilité". Selon ce collectif, c'est une bougie qui a mis le feu au bâtiment, bougie allumée en raison de la coupure d'électricité décidée par la préfecture en vue d'une expulsion qui était "imminente". "Ces familles, comme celles de tous les autres squats avaient déjà été expulsées d'autres lieux à la fin de l'été 2012", note l'association.

"Combien faudra-t-il de morts pour que l'État français, envisage d'apporter de réelles solutions à une population de 20 000 personnes dont 10 000 enfants qui ont choisi de vivre en France malgré les traitements inhumains et discriminatoires que le gouvernement français leur inflige en violation de ses propres lois et des lois européennes ?", en conclut le communiqué.

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut