Notflix

Notflix : Vodkaster se moque de Netflix pour faire sa promo

Ce lundi 15 septembre, Netflix a été lancé en France, tout comme Notflix, le site des films qui ne sont pas sur Netflix. Derrière cette fausse plateforme, on retrouve le service de vidéo à la demande Vodkaster.

Amazing Spiderman 2–Le destin d'un héros, Her, Le Hobbit–La désolation de Smaug, Kick-Ass 2 : ils sont tous sur Notflix, le site qui contient des films qui ne sont pas sur Netflix, car datant de moins de trois ans. Cette plateforme parodique est en fait une belle campagne de promotion pour le site Vodkaster.com.

La start-up française a lancé un nouveau concept. Elle propose aux internautes d'envoyer au service leur DVD par la poste. Gratuitement, ils obtiennent en échange un accès à une version numérique en ligne pouvant être consultée de n'importe où. Il est alors possible de revendre sa copie à un autre internaute, qui pourra faire de même.

Vodkaster propose ainsi des nouveautés, sorties il y a quatre mois au cinéma, à partir de 2,99 euros. Il y a une grosse condition. Par exemple, pour obtenir ce tarif pour Le Loup de Wall Street, il faut acheter la version numérique à 16,66 euros puis la revendre à 13,67 euros, ce qui fait une location à 2,99 euros. Si l'utilisateur décide de ne pas revendre le film, il pourra le conserver. Vodkaster prend au passage une commission lors des transactions.

Pas le même concept

Seul gros défaut : à l'heure des grands écrans HD, Vodkaster n'offre pas de contenu en haute définition, mais seulement de qualité DVD. On est très loin de la qualité vidéo d'un Netflix ou d'un CanalPlay qui proposent uniquement des films sortis avant 2011.

Par ailleurs, chez Vodkaster, qui a du contenu récent, l'addition peut vite grimper, car il faut payer pour chaque film ou épisode de série. Sur les sites de service à la demande en illimité, l'abonnement est à moins de dix euros par mois. Vodkaster VS Netflix, ce sont au final deux philosophies et deux budgets différents.

Lire aussi : Catalogue, prix : notre test du service Netflix France

à lire également
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut