SFR Red, Bouygues B&YOU, Orange Sosh : les opérateurs préparent l’arrivée de Free mobile (MAJ : B&YOU baisse ses prix)

Qui veut la paix prépare la guerre. On pensait que le triumvirat des opérateurs français allait sortir l’artillerie lourde avant l’arrivée de Free. Le tir de barrage n’aura pas lieu. Les offres dévoilées par les acteurs historiques manquent encore d’arguments. Ainsi que valent les offres "Low Cost" des opérateurs ? (Mise à jour le 09/11/11, suite à la baisse de prix des forfaits B&YOU)

Résolus à convaincre les technophiles et la fameuse génération "digital native" née avec la mobilité, les opérateurs proposent des nouveaux forfaits "Low Cost", sans engagement, mais aussi sans téléphone mobile à petit prix. Dès lors, ils visent clairement deux publics : les technophiles prêts à acheter un téléphone nu plein tarif tous les six mois/un an, qui revendent leur mobile précédent pour acheter un nouveau et les utilisateurs soucieux de faire des économies. Ces dernières sont-elles réelles ? Les nouveaux forfaits passent à la loupe ! NB : les Appels illimités le sont pour la France, sauf mention contraire, toutes les offres présentées sont sans engagement.

RED SFR : appel et internet limités en attendant mieux ?

SFR joue la carte de la différence mais pas de l’illimité. De ce fait, sa nouvelle gamme RED ne propose aucun forfait de ce type. Tous sans engagement, ils risquent bien de tomber aux oubliettes et pourraient être complétés à terme par une autre gamme :

- 30 minutes d’appels, SMS et MMS illimités : 12 euros par mois.

- 3 h d’appels, SMS et MMS illimités : 19 euros par mois.

- 8 h d’appels, SMS et MMS illimités, internet via hotspot Wi-fi SFR en illimité, 500 MO d’internet, débit bloqué au-delà, VOIP autorisée : 29 euros par mois.

- 2 h d’appels, SMS et MMS illimités, internet via hotspot Wi-fi SFR en illimité, 2 Go d’internet, débit bloqué au-delà, VOIP autorisée : 34 euros par mois.

Doté de 500 MO d’internet avant blocage, le forfait 8h ne présente quasi aucun avantage pour un propriétaire de Smartphone. Avec l’arrivée d’Apple iCloud sur iPhone qui risque de se révéler gourmand en données, ou bien avec un mobile Android, le seuil sera atteint en moins de quinze jours (voire une semaine avec de la VOIP ou en écoutant de la musique sur Deezer/Spotify). Reste un avantage : SFR propose le support en boutique et l’assistance téléphonique. Dès lors, les forfaits peuvent se révéler intéressants pour ceux qui cherchent une alternative à petit prix, tout en se rassurant en cas de problème. Ainsi, RED ne rentre pas en concurrence avec les nouvelles offres de Bouygues et Orange et s’adresse clairement à des publics différents.

Pour avoir des appels illimités, il faudra se tourner vers le forfait carré absolu 500 MO à 65 euros par mois avec engagement de 24 mois (79 euros avec mobiles). Un forfait à l’ancienne, voué à disparaitre rapidement et qui devrait certainement être remplacé par des offres dédiées aux technophiles. Espérons que SFR garde quelques surprises sous le coude.

B and You : vous allez vous débrouiller tout seul !

Soucieux de s’adresser aux technophiles en leur disant qu’ils sont plus informés que leurs conseillers et vendeurs (certains apprécieront), Bouygues propose des forfaits illimités "Low Cost" sans support boutique, ni hotline. Par conséquent, en cas de problème, il faudra se débrouiller, au choix : via des formulaires en ligne, par l’intermédiaire d’une plateforme communautaire, sur un espace d’échange dédié ou sur n’importe quel forum, où telle une bouteille jetée à la mer vous demanderez une solution, en espérant qu’une bonne âme puisse y répondre. Dès lors, au moindre pépin, il faudra s’armer de la patience d’un moine Shaolin et lutter pour ne pas résilier son forfait et aller voir ailleurs.

Mise à jour du 09/11/11 suite à une baisse des tarifs

- Appels illimités (129 correspondants différents maxi), SMS et MMS illimités, internet jusqu'à 100 MO débit réduit non bloqué en cas de dépassement, hotspot Wi-fi Bouygues illimité, internet à 0,05 €/Mo : 24,90 euros par mois.

- Appels illimités (129 correspondants différents maxi), SMS et MMS illimités, internet via hotspot Wi-fi Bouygues illimité, 500 MO internet, débit réduit non bloqué en cas de dépassement, service modem : 32,90 euros par mois (contre 34,90 auparavant)

- Appels illimités (129 correspondants différents maxi), SMS et MMS illimités, internet via hostpot Wi-fi Bouygues illimité, 1 GO internet, débit réduit non bloqué en cas de dépassement, service modem : 37,90 euros par mois (contre contre 34,90 auparavant)

En apparence, les offres de Bouygues sont parmi les plus intéressantes. L’internet mobile n’est pas bloqué en cas de dépassement. Le service modem permettant d’utiliser son mobile comme point d’accès Wi-fi et connecter ses autres appareils dessus est un plus non négligeable. Seul gros bémol, le débit du réseau 3G+ de Bouygues reste décevant tandis qu’un effort supplémentaire sur les tarifs aurait pu être concédé. En outre, l’absence de support est dommageable et obligera le client à dégainer sa meilleure arme en cas de gros souci : la lettre recommandée.

Sosh : internet trop limité ?

L'originalité ne viendra pas d’Orange et ses offres pleines de bons sentiments qui n’échappent aux gros défauts de naissance, comme l’internet mobile bloqué au-delà d’un palier. Cependant, au même titre que SFR, le support client est garanti par la plateforme téléphonique et les boutiques.

- 2 heures d’appels, SMS et MMS illimités (250 correspondants différents maxi), internet via hotspot Wi-fi Orange en illimité, 500 MO d’internet, débit bloqué au-delà, VOIP autorisée : 19,90 euros par mois.

- 5 heures d’appels, SMS et MMS illimités (250 correspondants différents maxi), internet via hotspot Wi-fi Orange en illimité, 1 GO d’internet, débit bloqué au-delà, VOIP et modem autorisés : 29,90 euros par mois.

- Appels illimités (250 correspondants différents maxi), SMS et MMS illimités, (250 correspondants différents maxi) internet via hotspot Wi-fi Orange en illimité, 1 GO d’internet, débit bloqué au-delà, VOIP et modem autorisés : 39,90 euros par mois.

Quel est l’intérêt d’autoriser la VOIP et le mode modem si la connexion internet est bloquée une fois le seuil fatidique dépassé ? Les technophiles peuvent passer leur chemin, ils risquent de vite voir leur internet coupé et devront attendre le mois suivant pour pouvoir à nouveau en profiter. Les forfaits Orange auraient été parfaits sans cet élément éliminatoire pour de nombreux d’utilisateurs. Une limite à 2 GO par mois aurait pu jouer en sa faveur, le seuil étant difficile à atteindre. En outre, 1 GO risque bien de devenir le minimum avec des mobiles toujours plus connectés. Reste que cet élément n’est pas une contrainte pour tout le monde et que les moins acharnés devraient trouver leur compte.

L’outsider Numericable : la surprise

Chassant sur les terres de Free, quitte à lui piquer le mot révolution sous le nez, Numericable propose deux offres illimitées dont les prix attractifs sont réservés à ses abonnés internet.

- Appels illimités (99 correspondants différents maxi), SMS et MMS illimités, 500 MO d’internet, débit réduit au-delà non bloqué : 24,90 euros par mois. (49,90 euros pour les non abonnés Numericable)

- Appels illimités vers les fixes de 100 pays et mobiles à l’international (99 correspondants différents maxi), SMS et MMS illimités, 500 MO d’internet, débit réduit au-delà non bloqué : 34,90 euros par mois (59,90 euros pour les non abonnés Numericable)

Il n’aura pas fallu attendre l’arrivée de Free pour voir enfin des forfaits tout illimité à petit prix. Le quota d’internet est faible mais n’est pas bloqué, faisant la différence avec SFR et Orange. Néanmoins, la limite à 99 correspondants différents pourra frustrer ceux qui contactent tous leurs amis Facebook, mais devrait suffire au commun des mortels qui n’utilisera pas son mobile comme centre d’appels. Cependant pour avoir les meilleurs tarifs, il faut être abonné à Numericable. Ainsi l’opérateur chouchoute ses clients ADSL et câble tout en évitant de les voir partir chez Free, à moins que le trublion du net décide de frapper encore plus fort et propose un tout illimité à 19,99 euros.

Verdict :

Trop timides, trop limités, ou parfois retirant trop de services, les forfaits "Low Cost" des opérateurs historiques risquent bien d’avoir une durée de vie éphémère. Heureusement, ils sont sans engagement et pourront toujours servir à attendre les bouleversement prévus début 2012. Par ailleurs, l’absence de mobile subventionné peut être utile et permettre des économies à l’instant T. Cependant, il ne faut pas oublier que les smartphones sont des produits rapidement obsolètes qui se négocient entre 400 et 600 euros nus pour les plus sophistiqués d’entre-deux. Là encore un comparatif à l’année : smartphone nu avec forfait sans engagement contre smartphone subventionné avec forfait engageant demeure la clé des économies. Enfin, en matière d’abonnement l’infidélité a du bon, un numéro de mobile se conserve, tandis que des offres pour vous garder ou vous accueillir se négocient facilement. En attendant, souvenons-nous avec émotion de l’année 2010, où les opérateurs se vantaient d’avoir inventés le forfait tout illimité à 99 euros.

à lire également
La banque de France publie aujourd'hui sa dernière note de conjoncture "Tendances Régionales" pour la région Auvergne-Rhône-Alpes. Le mouvement des gilets jaunes conduit les entreprises à la prudence pour la fin de l'année.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux

Nos BD
Faire défiler vers le haut