Bulletins vote élections
Dans l'agglomération de Lyon, en 2020, on votera jusqu'à quatre fois lors des élections municipales et métropolitaines. Les dates sont désormais connues.
Anne Brugnera et Collomb © Tim Douet_211
Considérant que Gérard Collomb n'est pas candidat à la Ville de Lyon, Anne Brugnera, députée LREM de Lyon, a décidé de se lancer la première. Elle veut faire entendre les dossiers lyonnais dans une campagne qui se concentre aujourd'hui sur le duel Kimelfeld-Collomb pour la présidence de la métropole.
Les écologistes ont décidé de préparer le premier tour des municipales de 2020 loin du clivage gauche-droite. À court terme, ils font la sourde oreille aux socialistes qui les exhortent à incarner une alternance de gauche à Gérard Collomb et à La République En Marche. Une attitude prudente qu’Europe Écologie justifie par la sociologie moins politisée de ses électeurs des européennes. Elle laisse aussi ouvertes toutes les possibilités d’alliance pour 2020.
François-Noel Buffet
En concurrence avec Alexandre Vincendet pour être le candidat de la droite à la présidence de la métropole, François-Noël Buffet oppose son profil plus rassembleur, une rondeur sénatoriale et la carte de l’expérience. Le sénateur des Républicains se garde d’ailleurs bien d’égratigner Gérard Collomb. En revanche, il verdit son discours et propose une ligne E du métro qui irait jusqu’à Saint-Exupéry.
En un an, Gérard Collomb a tout connu : numéro 2 du gouvernement, renégat de la Macronie, lâché par ses anciens soutiens lyonnais, en manque d’inspiration. Avant d’être rattrapé par le couple Macron quand tout semblait compromis. Le système Collomb qui tenait la ville a explosé, mais l’homme politique reste fort. Sa notoriété et la relation qu’il a construites depuis 40 ans avec les Lyonnais lui permettent d’être encore incontournable en vue des municipales de 2020.
Jean-Paul Bret (PS)
Le maire sortant a annoncé lors d’une conférence de presse mardi 11 juin qu’il ne briguerait pas un quatrième mandat consécutif à la mairie de Villeurbanne, ni à la métropole.
Patrice Verchère et Philippe Cochet
Né en 1946, le maire de Villeurbanne, Jean-Paul Bret vient d'annoncer qu'il ne se présenterait pas lors des municipales de 2020.
© Antoine Merlet
À l’instar de “Monsieur X contre De Gaulle”, le candidat mystère à la présidentielle de 1964 qui avait fait la une de L’Express (et s’avéra être Gaston Defferre), “Madame Z” est convaincue qu’il manque une candidature à Lyon pour tourner la page Collomb. En présentant – pour l’instant anonymement – sa candidature dans Lyon Capitale, cette personnalité lyonnaise espère susciter un large rassemblement de la gauche autour d’idées nouvelles pour l’agglomération.
Étienne Blanc, à l’hôtel de région, en mai 2018 © Tim Douet
À l'heure où les élus et candidats pour Lyon 2020 rabâchent inlassablement l'importance de "Lyon French Tech", ils sont parfois incapables de donner l'exemple d'un usage de l'écosystème numérique local. Gérard Collomb comme Étienne Blanc n’hébergent pas leur site Internet à Lyon, bien que l'un des deux fasse pire.
Denis Broliquier à la mairie de Lyon, le jour de la réélection de Gérard Collomb © Tim Douet – 5/11/18
Force dominante avant les années Collomb, les centristes affichent depuis, élection après élection, leur division et une stratégie illisible. Ils se vendent à la découpe et 2020 ne devrait pas faire exception à la loi lyonnaise du centre.

Posts navigation

1 2 3 4 5