Plusieurs membres de la commission d'enquête parlementaire sur la lutte contre les groupuscules d’extrême droite en France étaient présents à Lyon ce vendredi dans le cadre de leurs travaux.
L'acte XIII de la mobilisation des Gilets jaunes a été marqué par de violents affrontements entre groupuscules radicaux d'extrême-droite et d'extrême-gauche à Lyon, ce samedi 9 février.
Un rassemblement sous le signe de "l'orage" et des hommages aux blessés rassemblera des gilets jaunes sur la place Bellecour pour le douzième samedi consécutif.
Manifestation des Gilets jaunes à Lyon, le 12 janvier 2019 © Antoine Merlet
La mobilisation des Gilets jaunes a attiré les groupuscules nationalistes et antifascistes lyonnais. Une convergence contre-nature pour ces mouvances rivales, dont les confrontations émaillent les samedis de mobilisation. Tirant parti d’un mouvement ambigu, chaque camp y trouve une résonance à ses propres combats.
zemmour
Le polémiste sera le deuxième invité du cycle de conférence de l'Issep, l'école de sciences politiques lancée par Marion Maréchal-Le Pen à Lyon.
Le député du Rhône a cosigné une lettre dans laquelle il demande au Premier ministre de dissoudre le mouvement d’extrême-droite Bastion social.
Le tribunal correctionnel de Lyon a rendu sa décision : l'un des leaders du groupuscule d'extrême droite, Steven Bissuel, est condamné à 20 000 euros d'amende pour "provocation à la haine raciale et à la violence en raison d’une origine ethnique, en état de récidive légale".  En janvier 2015, il publiait sur les pages Facebook et Twitter du GUD le dessin d'une fausse publicité Oasis avec des fruits marqués d'une étoile jaune pour les 70 ans du camp de concentration d'Auschwitz.  
Benedetti Gabriac
Yvan Benedetti et Alexandre Gabriac ont écopé hier de simples jours-amendes pour avoir maintenu les activités de leurs groupuscules d’extrême droite en dépit de leur dissolution.
Police Fourgon Tim
Un ex-policier a été jugé mardi pour avoir tagué ce lundi des slogans racistes, islamophobes et faisant référence à un groupuscule terroriste d’extrême droite sur le consulat d’Algérie de Lyon.
Marion Maréchal-Le Pen, aux Assises du FN, en février 2017, à Lyon © Tim Douet
L’école de sciences politiques de Marion Maréchal-Le Pen ouvrira ses portes en octobre prochain, face à l’hôtel de région. Une expérience présentée comme apolitique et estampillée “vie civile” pour l’ex-députée, qui veut occuper le champ culturel. Et infiltrer au passage les réseaux économiques locaux.

Posts navigation

1 2 3 4 19 20 21