OL-ASSE : une partie de la métropole de Lyon interdite aux Stéphanois

La préfecture a déclaré ce lundi que “l’accès au Groupama Stadium sera interdit à toute personne se prévalant de la qualité de supporter stéphanois ou se comportant comme tel” pour la rencontre entre l’OL et l’ASSE qui aura lieu au Groupama stadium le 23 novembre prochain.

La semaine passée, la préfecture du Rhône avait confié à Lyon Capitale que les discussions étaient rompues entre les clubs et les services de l'État, sur le possible déplacement de supporters stéphanois à Lyon pour le derby, suite à la décision de la LFP de suspendre de déplacement pour un match l'AS Saint-Étienne. Si le club stéphanois avait parlé d'un possible appel de cette sanction ,la préfecture a entériné l'interdiction ce lundi dans un communiqué. “Compte tenu des graves incidents qui se sont produits les dernières années lors de rencontres entre les deux clubs, de la décision de la commission de discipline de la Ligue de football professionnelle (LFP) de fermer le secteur visiteurs du prochain match à l'extérieur de l’ASSE pour sanctionner ce dernier suite notamment à des violences commises par des supporters, mais également du risque important de troubles à l’ordre public engendré, David Clavière, préfet délégué à la défense et à la sécurité auprès du préfet du Rhône, a décidé par voie d’arrêté d’interdire le périmètre du stade aux supporters stéphanois”, a déclaré la préfecture.

Dans un style assez incroyable s'agissant d'un match de football les services de l'État ont ajouté : “Ainsi, l’accès au Groupama Stadium sera interdit à toute personne se prévalant de la qualité de supporter stéphanois ou se comportant comme tel le vendredi 23 novembre 2018 de 08h00 à 24h00 dans le périmètre suivant :

À Décines : Rue Simone Veil ; Rue Violette Maurice ; Les deux contre-allées Jean Jaures ; Le chemin de Montout ; La rue Marceau (entre la rue du Rambiou et la rue Sully) ; La rue de France ;

À Meyzieu : Rue du Rambion (entre la rue Marceau et le boulevard Mendès France).”

Aucun supporter stéphanois ne s'est déplacé à Lyon pour un derby depuis 2013. Plus récemment lors de la rencontre entre l'Olympique de Marseille et Lyon au Groupama stadium, des supporters phocéens, présents dans le stade malgré l'interdiction, s'étaient fait agresser. Cinq personnes avaient été interpellées.

à lire également
Malgré la loi martiale en Ukraine et les réserves émises par Jean-Miche Aulas sur la quiétude autour de cette rencontre de Ligue des champions, l'UEFA a décidé de faire jouer le match à Kiev.

Laisser un commentaire

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux

Nos BD
Faire défiler vers le haut