Vénissieux : des candidats FN malgré eux selon Girard

Christophe Girard, tête de liste divers droite aux élections municipales partielles de Vénissieux, assure détenir des preuves qu'au moins 3 personnes figurent sur la liste Front National "sans l'avoir voulu". Il a initié un recours devant le tribunal administratif de Lyon et demande le retrait de cette liste d'ici dimanche, date du 2nd tour.

L'Histoire va-t-elle se répéter à Vénissieux ? Selon Christophe Girard, candidat divers droite à l'élection municipale partielle de Vénissieux, 3 personnes sont présentes sur la liste du candidat FN Damien Monchau, "sans l'avoir voulu". Le tout un an après les élections municipales de 2014, annulées dans la 3e ville du Rhône pour des faits similaires qui concernaient à l'époque la liste des identitaires menée par Yvan Benedetti.

Le candidat divers droite demande le retrait de la liste FN menée par Damien Monchau avant le 2e tour, ce dimanche. Il a également déposé une plainte auprès du procureur de la République pour fraude électorale, faux en écriture, usurpation d'identité et abus de faiblesse. Enfin, il a écrit à Manuel Valls pour lui demander de déférer l'élection au tribunal administratif de Lyon et "mettre un terme à ces magouilles électorales répétées indignes de notre pays et méprisantes pour les Vénissians", ainsi qu'à Marine Le Pen, pour lui demander de désavouer son tête de liste de Vénissieux, "montrant son attachement aux règles républicaines de notre pays et dont elle ne cesse de se réclamer dans les médias. Elle aura l'occasion ainsi de mettre en conformité ses actes et ses paroles", explique Christophe Girard.

Mais le candidat divers droite va plus loin, annonçant "des suspicions sérieuses de collusion entre le FN et le Parti Communiste", au motif que certains de ces candidats malgré eux "seraient des communistes ou d'anciens communistes, scandalisés d'avoir été ainsi possiblement instrumentalisés".

De quoi faire planer le risque d'une nouvelle annulation du scrutin ? Christophe Girard, lui, ne souhaite pas en arriver là, arguant "qu'on ne va pas voter tous les ans à Vénissieux". Il préférerait qu'une solution soit trouvée d'ici dimanche, "pour faire de l'ordre au plus vite".

Faire défiler vers le haut