Rivalta
© Tim Douet

Un troisième tour pour Bernard Rivalta !

Bernard Rivalta est contraint à un troisième tour pour conserver sa place dans la commission permanente du conseil métropolitain. Il est le seul des 24 élus soumis à ce vote à se retrouver dans une si fâcheuse position. Il est aussi le seul à avoir un candidat contre lui. Et entre les deux tours, l'UMP Christophe Quiniou progresse. Il a recueilli 68 voix lors du second tour soit une progression de 13 suffrages. Bernard Rivalta reste lui bloqué à 66 voix. Au troisième tour, la majorité absolue n'est plus requise. Le sort de Bernard Rivalta est donc très incertain. Le tout se déroule dans une atmosphère assez particulière. Les élus enchaînent les votes d'élus de la commission permanente depuis maintenant quatre heures, une opération répétitive et le sort de Bernard Rivalta passionne des opérations de vote plutôt lénifiantes.

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut