queyranne

Ségolène Royal, "le seul paravent face à Marine Le Pen"

Le président de la région Rhône-Alpes a expliqué ce mercredi son indéfectible soutien à son homologue de Poitou-Charentes. "Une affaire de conviction et de fidélité", précise-t-il.

Entourés des présidents de comité de soutien départementaux, Jean-Jack Queyranne et Najat Belkacem, adjointe au maire de Lyon, ont affiché ensemble leur fidélité sans faille à celle "qui a fait renaître l'espoir à gauche" et qui est "le seul paravent face à Marine Le Pen". Le président de la Région voit dans cet appui réitéré à la candidate à la présidentielle de 2007 "une affaire de conviction et de fidélité". Il a vanté son action en Poitou-Charentes, une terre selon lui "d'innovation et de solidarité".

Les socialistes ont réaffirmé l'importance de la tenue des primaires, une véritable innovation politique. Le président de la région Rhône-Alpes espère pas moins de 120'000 électeurs dans la région. Fustigeant, par ailleurs, les instituts de sondages et mettant en cause leur méthode de travail, les partisans de Ségolène redoutent la manipulation par les chiffres. La candidate a d'ailleurs demandé l'interdiction de parution de sondages 48h avant le début des primaires, les 9 et 16 octobre prochains. Une attitude qui n'indique pas franchement une véritable sérénité dans le clan Royal.

Ségolène Royal sera en région lyonnaise lundi soir et mardi soir ; une rencontre citoyenne est organisée à Villeurbanne au centre culturel de la vie associative à 19h. Le lendemain, un petit déjeuner avec des femmes chefs d'entreprises est prévu, suivi d'une visite dans un centre d'apprentissage à Vaulx-en-Velin.

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut