Philippe Cochet© Tim Douet_018

Philippe Cochet : “Collomb ne pense à pas Lyon, mais à lui-même”

Le président du groupe LR à la métropole de Lyon ne mâche pas ses mots à l'encontre de Gérard Collomb qu'il accuse de braver les usages républicains. Il se délecte à l'idée de le voir se présenter à la présidence de la métropole, un scrutin où la droite pourrait prendre sa revanche.

Lyon Capitale : Gérard Collomb a pris tout le monde de court en anticipant son départ du gouvernement, comment expliquez-vous ce retour précipité à Lyon ?

Philippe Cochet : Gérard Collomb a été le premier des marcheurs et aujourd'hui, il sent que la réalité est plus forte que le rêve. Son objectif est désormais de quitter le radeau de la Méduse avant qu'il ne coule. Il a senti qu'il avait un problème d'autorité dans son ministère depuis l'affaire Benalla où il n'a pas soutenu les forces de l'ordre. Nous sommes chez les fous. Le président de la République était soi-disant le maître des horloges, mais le carillon lui tombe sur la tête. Quand le bateau coule soit vous prenez la première chaloupe soit vous coulez. En 2017, Gérard Collomb marchait sur l'eau avec Emmanuel Macron aujourd'hui, il essaie de ne pas couler. Il n'y a plus d'autorité de l'État. Le Premier ministre a découvert les choses au fur et à mesure aujourd'hui. C'est un affront à l'autorité républicaine. Gérard Collomb ne s'est pas présenté aux questions au gouvernement.

Le retour de Gérard Collomb favorise-t-il les desseins de la droite ?

Je constate d'abord que ses amis ne l'attendent pas avec impatience à Lyon. S'il aimait tant sa ville, pourquoi l'a-t-il quitté en 2017 ? Lyon n'est pas un lot de consolation. Il revient simplement parce qu'il sent que le bateau En Marche coule. Je ne vois pas de sincérité dans sa démarche. J'attends maintenant de savoir s'il veut reprendre la présidence de la métropole. Les maires Synergies qui l'ont fait roi se sentent aujourd'hui cocufiés. Gérard Collomb ferait mieux d'écouter ses amis qui lui envoient des lettres ouvertes pour qu'il prenne sa retraite. Il ne pense pas à Lyon, mais à lui-même.

à lire également
Gérard Collomb lance sa campagne des municipales 2020
Gérard Collomb est officiellement entré dans la campagne des métropolitaines ce samedi matin. Dans son discours de clôture, devant 500 personnes, à la fin d’une réunion de travail qui avait des airs de meeting, le maire de Lyon a tenté de se poser en candidat écologiste tout en rappelant sa fibre très économique.
d'heure en heure
d'heure en heure


derniers commentaires
Faire défiler vers le haut