Nora Berra© tim douet_006
@Tim Douet

Nora Berra : “Lyon me colle à la peau”

Nora Berra, engagée dans la course aux primaires UMP à Lyon, veut “rendre le pouvoir aux Lyonnais”, si elle devient maire en 2014.

"Je me nourris de mes contacts avec les Lyonnais." Nora Berra veut donner la parole aux citoyens pour les élections municipales de 2014. La députée européenne, engagée dans la primaire UMP, dévoile un programme censé rendre la ville à ses habitants.

A l'écoute des citoyens

Pour intégrer pleinement les Lyonnais dans les décisions qui concernent leur ville, Nora Berra promet "un mode de gouvernance innovant". Comprenez la mise en place d'une commission de transparence et de déontologie qui aura connaissance de la déclaration de patrimoine des élus, des membres de cabinets et des hauts fonctionnaires. Les citoyens, eux, pourront se faire entendre par une séance de questions d'actualité tirées au sort, avant chaque conseil municipal.

Une volonté d'écouter "tous les Lyonnais" qui se caractérise par l'envie de faire de Lyon une ville intergénérationnelle. Nora Berra annonce notamment des états généraux de la petite enfance si elle est élue maire. "Je suis pragmatique, ça ne sert à rien de donner des chiffres concernant le nombre de places en crèche sans en avoir discuté avec tous les acteurs", précise-t-elle. En référence aux 1 500 places promises par Emmanuel Hamelin, un des concurrents à la primaire.

Une plus grande sécurité

Niveau sécurité, décidément un thème cher à la droite dans cette campagne, la candidate prône la création de brigades de proximité, un "lien entre les habitants et la police municipale". La délinquance "pourrit le quotidien des Lyonnais que j'ai rencontrés", assure-t-elle. Des citoyens qui se sentent en insécurité croissante selon l'ancienne ministre de la Santé. Une unité d'écoute et de soutien aux victimes sera ainsi créée. Les effectifs de la police municipale seraient également renforcés sur trois ans (environ 60 agents en plus). Ce qui donne un ratio d'un policier pour 1 200 habitants, contre un pour 1 500 aujourd'hui, sourit Nora Berra.

Une ville oxygène rendue aux Lyonnais

Lyon, ville verte de demain, est un thème qui tient à cœur à l'ancienne ministre de la Santé. Elle compte bien mettre l'accent sur la propreté de la cité, avec le lancement d'"initiatives citoyennes pour le cadre de vie". Ces dernières seront tout de même "soutenues par la ville de Lyon, et à échelle des quartiers", poursuit-elle. Les circuits piétonniers, notamment à Confluence, devront être renforcés et encouragés à utiliser.

Plus encore, l'autoroute A7 doit s'écarter du centre-ville, afin d'en faire un boulevard urbain, expose Nora Berra. De plus, il faut impérativement développer les transports "doux", indispensables à la qualité de vie des Lyonnais, pour la députée. Par exemple, les pistes cyclables, "petits coups de peinture au sol mis par Collomb", qui méritent un meilleur aménagement. La fluidification du trafic reste indispensable pour la candidate, la pollution et les bouchons en dépendent. "Il faut vraiment que le transit se fasse par le périphérique et non par la ville", assène-t-elle. Elle entend, en outre, optimiser le métro B, l'étendant entre les hôpitaux sud et la Doua, et remplacer la fameuse ligne C3 par un tramway.

Faire défiler vers le haut