Philippe Meirieu © tim douet_0882
@ Tim Douet

Meirieu ne sera pas candidat aux municipales de Lyon

EXCLUSIF - Le candidat malheureux aux législatives lyonnaises ne se lancera pas à la conquête de l'hôtel de ville. En revanche, Etienne Tête, Emeline Baume et Pierre Hémon sont sur les rangs.

Eh bien non, il ne sera pas candidat aux municipales de Lyon. Après des mois de suspens, le vice-président du conseil régional a annoncé à ses camarades qu'il ne briguerait pas la tête de liste EELV aux municipales de Lyon de 2014. Pas mécontent de faire mentir le maire de Lyon, qui assurait à qui voulait l'entendre que son ambition législative n'était qu'un marche-pied vers l'hôtel de ville.

“J'entends bien m'investir dans la campagne”

Il nous en a fourni les raisons en exclusivité. D'abord, il ne se sent “pas taillé” pour un mandat municipal, que ce soit dans “la majorité ou l'opposition”. “Je préfère finir mon mandat régional”. Il aurait “aimé faire la loi”, mais les électeurs lui ont préféré Thierry Braillard l'an dernier. Ensuite, le pédagogue invoque son âge : 64 ans. “Toute ma vie, j'ai défilé pour la retraite à 60 ans”, sourit-il. Il préfère “faire monter les nouvelles générations”. Enfin, il avance un choix personnel : poursuivre ses activités de recherche sur l'éducation, sa spécialité.

Que Gérard Collomb ne souffle pas trop : Philippe Meirieu va bien s'impliquer dans la campagne. “J'aurai une totale liberté de parole, je n'aurai pas d'obligations de réserve quant à un éventuel second tour” où PS et EELV devraient fusionner. “J'entends bien m'investir dans la campagne, y compris pour dire la façon dont la ville est gérée par Gérard Collomb”, murmure-t-il.

3 candidats à ce jour

Le 29 juin prochain, à l'occasion des assises citoyennes, les militants, coopérateurs et signataires de l'appel “Un nouveau souffle pour Lyon”, une pétition lancée au printemps par des écologistes, voteront pour désigner un tandem tête de liste. A ce jour, deux hommes se disputent la tête de liste masculine : Etienne Tête, conseiller régional, et Pierre Hémon, le président du groupe écologiste au conseil municipal. Une femme se propose pour représenter les militantes EELV : la conseillère communautaire Emeline Baume. “Il y en aura peut-être une autre”, glisse un élu. Les prétendants ont jusqu'au 16 juin pour sortir du bois. Ce ne sera qu'en octobre que les têtes de liste par arrondissement seront connues, ainsi que l'ordre du tandem de tête.

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut