Lyon : une concertation sur l'Arena de l'OL à partir de cet été

La métropole de Lyon a adopté ce lundi la tenue d'une concertation publique sur l'Arena de l'OL. Lors des débats, Jean-Paul Bret, le maire de Villeurbanne, a dénoncé la faiblesse du Grand Lyon face à Jean-Michel Aulas.

Initialement prévue du 6 mai au 19 juin, la concertation préalable sur le projet d’Arena de l’OL aura finalement lieu du 8 juillet au 25 octobre, a adopté le conseil de la métropole de Lyon ce lundi. Cet élément de procédure administratif a pour objectif de permettre de débattre sur “l’opportunité du projet, ses objectifs, ses caractéristiques et ses principales orientations liés à l’évolution du PLU-H, ses impacts significatifs sur l’environnement et l’aménagement du territoire, les solutions alternatives, y compris pour ce projet, de l’absence de sa mise en œuvre”. Pour recueillir l'avis du public durant la concertation, un dossier sera disponible à l'hôtel de la métropole, dans les mairies d'arrondissement de Lyon et sur les communes situées sur le territoire de l'agglomération et sur le site internet du Grand Lyon. À la fin de cette concertation, un bilan sera publié dans un délai d'un mois. 

“Il est plus facile d'agir avec la métropole qu'avec la FFF”

Jean-Paul Bret, dont le projet de salle villeurbannaise de l’Asvel a été abandonné au profit de celui-ci, a de nouveau fait part de ses “interrogations sur l'OL City”. “Je pense que l'avenir, comme pour d'autres grandes opérations, jugera sévèrement ceux qui s'engagent pour de telles réalisations”, a déclaré le maire de Villeurbanne. L'édile a demandé un report de la délibération : “Un exécutif va être mis en place au début du mois de juillet. Certaines délibérations se justifiaient par l'urgence sanitaire. Ici l'urgence démocratique serait d'attendre l'élection d'une nouvelle majorité métropolitaine pour gérer cette délibération”. M. Bret a fini par pointer la faiblesse des exécutifs locaux face à Jean-Michel Aulas. “Chacun connaît la pugnacité du président de l’OL. Il est visiblement plus facile d'agir avec la métropole qu'avec la Fédération française de football. Ici, nous ne manifestons pas la même résistance”. 

Lors du précédent vote en décembre 2019 (lire ici), l’élu PS avait déjà dénoncé “l’allégeance” de David Kimelfeld à Jean-Michel Aulas ainsi que le “chantage” et les “pressions” de ce dernier “pour que le projet villeurbannais n'ait pas lieu”. Et de tacler : “Le président d'OL Groupe propose. Le président s'exécute. C'est une incontestable continuité dans les pratiques. Vous qui cherchez à vous différencier de votre prédécesseur, on assiste là à du Collomb sans Collomb et même davantage”.

La maire de Décines “satisfaite”, mais “vigilante”

Cet après-midi, Laurence Fautra la maire de Décines-Charpieu, commune sur laquelle sera construite la nouvelle salle, a affiché sa “satisfaction” pour son territoire. L'élue LR estime que cette concertation permettra de “donner toutes les chances de réussite à ce projet”. Sa proposition de décaler de septembre à octobre la fin de ce débat public a été acceptée pour permettre “une meilleure tenue de la concertation”. Laurence Fautra a par ailleurs expliqué qu'elle sera “vigilante” sur “l'évaluation des coups et bénéfices” de cette salle pour son territoire. “Outre son impact environnemental économique et social, il convient de mesurer les dépenses publiques liées à la construction et l'exploitation de cette infrastructure venant s'intégrer dans un ensemble. Il faudra enfin prendre en compte les besoins locaux liés au fonctionnement de salle sur l'accessibilité, la circulation, le stationnement et les transports publics”, a-t-elle conclu. 

à lire également

Laisser un commentaire

Faire défiler vers le haut