Jean-Paul Bret
© Tim Douet

Accord OL-ASVEL : pas d'Aréna pour Villeurbanne

Le maire de Villeurbanne Jean-Paul Bret a annoncé l'abandon du projet d'Aréna, quelques heures après la signature du partenariat OL-ASVEL ce samedi matin.

C'était un revirement attendu. Après la signature d'un partenariat entre l’OL et l’ASVEL ce samedi matin, le maire de Villeurbanne Jean-Paul Bret a annoncé que le projet d’Aréna était abandonné. En précisant lors d'une conférence de presse que cette décision n’était "pas du fait de la ville". Le projet était déjà menacé depuis que Jean-Michel Aulas avait annoncé début février la construction d'une nouvelle salle d’une capacité de 15 000 - 17 000 places, qui devrait ouvrir ses portes à l’horizon 2021-2022 aux côtés du Groupama Stadium. Jean-Paul Bret avait pourtant tout fait pour que l'Aréna de Villeurbanne voit le jour avec le soutien de l'exploitant Legends (lire ici). Mais avec le partenariat et la possibilité pour l'ASVEL de jouer dans cette nouvelle salle multifonction dès son ouverture, construire l'Aréna de Villeurbanne est subitement devenu superflu.

Dans un communiqué, Jean-Paul Bret "regrette" ce "rapprochement avec l’OL [qui] a conduit en toute connaissance de cause [les dirigeants des l'ASVEL] à renoncer à leur aréna sur le site Georges-Lyvet à Villeurbanne". Un rapprochement motivé aussi par "l'urgence de disposer d’une salle en 2022 et [un] manque d’engagement pour faire aboutir le projet". Si le maire de Villeurbanne se console avec le fait que l'ASVEL reste à Villeurbanne "puisqu’il ne sera pas, a priori, club résident de la future grande salle", il a également annoncé que le partenariat signé samedi matin l’amenait à revoir la convention entre le club de basket et sa ville, "pour garantir la visibilité et l’ancrage du club à Villeurbanne".

 

à lire également
La galerie commerciale du Printemps a été pillée cette nuit, à la faveur des bruyantes célébrations de la qualification de l'Algérie pour la finale de la Coupe d'Afrique des Nations quelques heures plus tôt.
1 commentaire
  1. philippechaumont - 22 juin 2019

    Un si beau projet, coincé entre un cimetière, un canal et un périphérique... on va pleurer !

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut