rue de la République piétons piétonne
© Tim Douet

Lyon : parkings et transports en commun gratuits les 22 et 23 décembre ?

C'est ce que demande à la ville de Lyon Denis Broliquier, le maire du 2e arrondissement, pour aider les commerçants dont le chiffre d'affaires serait en “baisse d’environ 30 %”.

Denis Broliquier, le maire du 2e arrondissement souhaite que la ville de Lyon mette en place la gratuité des transports en commun et du stationnement en surface les 22 et 23 décembre prochain pour aider le commerce. “Si la Fête des lumières a pu être maintenue, il est en effet un domaine qui souffre comme jamais des troubles de notre pays, c’est celui du commerce. De l’avis général, on est sur une baisse d’environ 30 % du chiffre d’affaires des commerçants. Je veux me faire ici, le porte-voix de nombreux commerçants de notre ville en relayant la demande de l’association des Commerçants de la rue Auguste-Comte, rejointe par d’autres associations de commerçants de notre ville en faveur de la gratuité du stationnement en surface samedi prochain 22 décembre”, a déclaré l'élu. Fouzia Bouzerda, adjointe de Gérard Collomb en charge du “commerce, de l’artisanat et du développement économique” et présidente du Sytral, aurait été contactée par les commerçants. Contacté par Lyon Capitale, le Sytral n’a pas encore répondu.

Privilégier les commerçants locaux

Si on est capable de le faire pour le climat, pourquoi ne pourrait-on pas le faire à titre très exceptionnel pour sauver notre commerce ? Qui mieux que la Présidente du Sytral également adjointe au commerce à la Ville et Vice-Présidente à l’économie à la Métropole, peut le comprendre ?”, a lancé Denis Broliquier. Ce dernier a par ailleurs lancé un appel aux Lyonnais “pour qu’ils reviennent faire leurs courses dans les commerces” de la ville. “Ces commerces, particulièrement les indépendants, sont l’âme de notre ville. Ils sont aussi une part non négligeable de nos emplois. Et c’est d’abord par les Lyonnais qu’ils vivent. Alors évitez les grandes plateformes internet internationales et privilégiez l’économie locale ! Comme l’Europe est protectrice, notre collectivité doit aussi l’être envers ceux qui sont fragilisés par ces événements exceptionnels. Aujourd’hui, ce sont les commerçants. Alors à nous élus, d’agir en conséquence !”, a-t-il conclu. Hors Fête des lumières, la gratuité des transports en commun n'a été prononcée qu'une fois à Lyon. Il s'agissait d'un pic de pollution, le 14 mars 2014, dix jours avant le 1er tour des élections municipales.

à lire également
Revendiquée par l'auteur de l'attentat qui a fait 50 morts à Christchurch, en Nouvelle-Zélande, entre autres thèses d'extrême-droite, la théorie dite du "grand remplacement" ne paraît "pas absurde" à la cadette du clan Le Pen, présidente de l'école privée qu'elle a ouverte à Lyon en septembre.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut