Fenech
© Tim Douet

Loi sur le renseignement : Fenech "ne comprend pas les états d'âme"

Interrogé sur RTL, le député UMP du Rhône a assuré qu'il fallait "absolument voter" le projet de loi sur le renseignement, examiné à l'Assemblée nationale depuis cette semaine.

Député du Rhône et secrétaire national de l'UMP en charge de la justice, Georges Fenech était invité sur RTL ce jeudi pour évoquer les questions de sécurité.

En ce qui concerne le projet de loi sur le renseignement, critiqué par certains qui y voient un "Big Brother à la française", Georges Fenech a, au contraire, défendu ce dispositif : "Il faut se doter de moyens supplémentaires, d’abord juridiques. Je ne comprends pas ces états d’âme des uns et des autres, que ce soit à gauche ou à droite. C’est une loi équilibrée. [...] La France est le dernier pays d’Europe à ne pas avoir de loi sur le renseignement. Il y a une commission nationale qui est composée de parlementaires, de magistrats, chargés de contrôler, de surveiller la régularité de ces techniques. Donc il faut absolument voter ce dispositif. Je le voterai et je suis sûr qu’il sera voté."

Suite à l'arrestation d'un individu qui prévoyait de commettre un attentat contre une ou deux églises à Villjuif, ce dimanche,l'ancien magistrat a reconnu que "le risque zéro n’existe pas", avant de poursuivre : "L’assurance absolue est un vœu pieu. Il faut féliciter tous nos services qui sont sur le terrain, en nombre renforcé. Je salue également l’action de notre ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve qui fait un énorme travail, notamment dans la recherche d’une plus forte coopération européenne. La France a le premier contingent de djihadistes en Europe, avec au moins 1500 recensés, qui sont partis faire le djihad en terre extérieure. Et nous avons sûrement plusieurs milliers, peut-être plus, de gens tout à fait réceptifs à ce discours de radicalisation."

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut