Les 40 engagements d'Hollande pour les femmes: "révolutionnaires" selon Najat Vallaud-Belkacem

Martine Roure et Pascale Crozon, toutes deux membres du pôle "droits des femmes" au sein de l'équipe de campagne de François Hollande, ont présenté vendredi les 40 engagements du candidat socialiste en faveur des femmes. Najat Vallaud-Belkacem, porte-parole du candidat, les a jugées "révolutionnaires". Détails.

Créer un ministère du droit des femmes, augmenter les charges des entreprises qui abusent des contrats précaires le plus souvent dévolus aux femmes, supprimer les dotations de l'Etat aux partis politiques qui ne respectent pas la parité. Trois mesures phares parmi les 40 présentées vendredi par Martine Roure et Pascale Crozon, toutes deux membres du pôle" droits des femmes" au sein de l'équipe de campagne de François Hollande. Mise en place après la primaire socialiste le 16 octobre dernier, le pôle "Droits des femmes" compte une dizaine d'élues, deux dans le Rhône, "le département a toujours été très en pointe sur le sujet" estime Pascale Crozon.

"Pas de propositions, des engagements"

"Il ne s'agit pas de propositions, mais d'engagements. Si François Hollande est élu, cela veut bien dire qu'il les appliqueras" martèle Martine Roure, ancienne vice-présidente du parlement européen. Elle précise que si ces engagements arrivent tardivement dans la campagne, c'est parce que "François voulait que tout soit ficelé avant de les dévoiler". Le pôle droits des femmes a travaillé jusqu'au bout pour présenter ces engagements. "Pas d'une série de mesurettes, mais de réformes audacieuses, révolutionnaires" estime Najat Vallaud-Belkacem, la porte-parole nationale du candidat, présente ce matin. L'adjointe au maire a cité trois autres mesures jugées "positives" : l'accès à la contraception gratuit et anonyme pour tous, la revalorisation de l'allocation de rentrée scolaire de 25% dès la rentrée prochaine et le partage du congé parental pour tous, hommes, femmes, y compris pour les couples homosexuels car "nous sommes pour les droits des homosexuels" a-t-elle rappelé.

"Nicolas Sarkozy n'a rien fait"

Pascale Crozon, chargée des droits des femmes à l'Assemblée nationale et candidate à sa réélection en juin prochain à Villeurbanne a profité de la présentation de vendredi pour tacler le président sortant. Elle avait apporté avec elle, le discours de Nicolas Sarkozy lors de la rencontre "Femmes et égalité des chances" à la Mutualité, le 6 avril 2007. "Il était très bien, il avait tout noté où presque tout. Mais comme pour le reste, il n'a pas tenu ses promesses (…) Aucun projet de loi à l'assemblée nationale n'a émané du gouvernement pendant toutes ces années. Malheureusement, le travail est à faire ou reste à faire", a estimé la député. Elle a rappelé également que l'UMP ne présenterait que trois femmes dans le Rhône aux législatives prochaines, contre plus de 50% de femmes pour le PS.

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut