Lellouche : “La France est suradministrée et sous-gouvernée”

“Ils sont en train de bidouiller quelque chose.” Ainsi Pierre Lellouche, député UMP de Paris, résume-t-il au micro de Sud Radio la réforme territoriale précisée hier soir par le président de la République. "Il faut élaguer (...) la France est sur-administrée mais sous-gouvernée", déplore-t-il. Le problème principal, selon lui : "L'explosion des fonctionnaires territoriaux", en particulier dans les intercommunalités. L'ex-ministre pense que la fusion des régions permettra de réaliser "des économies de façade", par exemple sur le nombre de chauffeurs ou de secrétaires. Mais le texte proposé "ne touche pas au gras" selon lui.

“Pour que l’Etat redémarre, il faut un Etat fort.” Pierre Lellouche estime que François Hollande ne peut aller plus loin dans sa réforme territoriale sans revoir la Constitution. Voici qui nécessiterait la tenue d'un référendum. Or le chef de l'Etat "ne peut rien demander au peuple ; il reçoit une baffe immédiate". Le Parisien occulte l'autre possibilité offerte par la Constitution pour la réviser : la tenue d'un Congrès, qui nécessiterait de l'opposition une position plus conciliante.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut