La Manif pour tous peut-elle influencer la primaire UMP ?

L’association lyonnaise En marche pour l’enfance “ne lâche rien et s’engage dans la campagne des municipales”. Son communiqué de presse de ce vendredi matin a le mérite d’être clair : la première étape est la primaire UMP de Lyon. Selon nos informations, les dirigeants espèrent influer sur le vote de dimanche.

On s’engage dans les municipales, certes, mais on n’appelle pas à voter pour un candidat : ce positionnement se veut prudent, car l’association se définit comme “libre de toute influence politique”. Pourtant, en coulisses, les calculs sont faits : l’association Marche pour l’enfance détiendrait un carnet d’adresses d’au moins 3 000 mails dans le Rhône. “À l’UMP, ils comptent sur au moins 3 000 militants votants. Si nos sympathisants se mobilisent, nous pouvons compter sur la primaire”, nous affirme-t-on.

Fenech et Hamelin, les favoris

Pour informer sur le vote de la primaire UMP, un mail sera donc envoyé à tous les sympathisants de la Manif pour tous. Ce message reprendra le communiqué de presse envoyé ce vendredi matin. L’association y classe les différents candidats de la primaire UMP.

En tête de liste arrivent les “soutiens assidus” : Georges Fenech et Emmanuel Hamelin. Tous deux, opposés à la loi, se démarquent face à un Michel Havard ou une Nora Berra, car ils ont affirmé qu’ils ne célébreraient pas de mariage gay et ils ont participé à toutes les manifestations – “avec leur écharpe d’élus”, précise le communiqué.

Havard le retardataire, Berra trop ambiguë et Pleynard inconnue

Michel Havard, désigné comme “le soutien tardif”, "n’a pas mis d’écharpe d’élu" et a manifesté à partir du 2 février. “Il n’a pas même pas pris part à la grande manifestation du 13 janvier”, nous fait remarquer l’un des dirigeants de la Manif pour tous. Pourtant, selon le protocle, seuls les maires, les adjoints et les parlementaires peuvent manifester avec leur écharpe ; Michel Havard a, tout simplement, respecté la loi.

Nora Berra, présentée comme “l’ambiguë”, n’a pas du tout défilé à Lyon malgré son opposition à la loi Taubira, mais a surtout défendu en 2011, selon le communiqué, le statut de coparent pour le conjoint homosexuel.

Enfin, le terme “inconnue” est associé à Myriam Pleynard. Pourtant, celle-ci semble être un soutien assidu : contre le mariage gay, elle ne devrait pas célébrer de mariage entre deux personnes de même sexe et affirme être venue assister aux manifestations. Seulement, comme elle est “inconnue”, les dirigeants ne l’ont pas identifiée.

Si le mouvement ne va pas jusqu’au bout de son processus d’engagement dans la campagne des municipales, il ne plane aucun doute sur ses candidats préférés : Emmanuel Hamelin et Georges Fenech. Reste à savoir si les plus assidus à Lyon de la Manif pour tous ne sont pas non plus déjà des militants encartés à l’UMP.

Article MàJ à 20h20

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut