IMG_1962
Luna Ghelab

La fédération LR du Rhône délaissée avec le vote électronique

À la fédération Les Républicains du Rhône, une cinquantaine de personnes s'est déplacée pour départager en ligne le prochain président du parti entre Laurent Wauquiez, Florence Portelli et Maël de Calan.

Pas d’isoloir, pas d’enveloppe, pas d’urne. Lors d’un scrutin dématérialisé, ces trois éléments tiennent dans un seul objet : l’ordinateur. Ce week-end, c’est par internet que les adhérents LR doivent désigner le prochain président de leur parti entre Laurent Wauquiez, Florence Portelli et Maël de Calan. Une procédure qui permet de voter directement depuis chez soi. "C’est plus simple, plus moderne, c’est une question de praticité. Et puis, quand on voit la météo, on se dit que c’est quand même bien internet !", justifie Grégory Sansoz, conseiller municipal Les Républicains dans le 2e arrondissement de Lyon. Ce dimanche, il assurait avec d'autres bénévoles une permanence au siège de la fédération Les Républicains du Rhône. Mais cette modernité ne risque-t-elle pas d’en déstabiliser plus d’un ? Ce n’est pas l’avis de Daniel Duchêne, conseiller national du parti. "Nous n’avons pas de retour négatif. Cela marche bien, et quand les choses sont efficaces, les gens sont contents !"

Des permanences moins fréquentées

Pour ceux qui ont besoin d’aide, une permanence est assurée dans chaque fédération départementale du parti, comme l’exige son guide électoral. Dans les bureaux de la fédération des Républicains du Rhône, trois ordinateurs, et le double de bénévoles. En début d’après-midi, Daniel Duchêne estimait à une cinquantaine le nombre de personnes venues voter sur place. "Il y a des gens qui n’ont pas d’ordinateurs, qui ne sont pas vraiment amis avec internet ou qui ont peur de se tromper", poursuit l’élu, avant de décrocher un appel. "Allô ? Oui ! Alors, voici les codes de votre père …" Code personnel, mot de passe et numéro d’adhérent, autant d’informations à renseigner avant d’exprimer son suffrage. Une mission de plus pour les bénévoles de la permanence, qui peuvent renseigner les informations égarées. Mais pour Daniel Duchêne, la permanence assure une autre mission : celle d’entretenir un certain lien social. "Ici, c’est convivial. Les gens viennent aussi pour prendre un café, ils sont contents de voir du monde. Ils aiment discuter avec nous". Sur les 234 000 votants à jour de leur cotisation selon le parti, seuls 52 512 avaient voté à 11 heures ce matin.

à lire également
Gérard Collomb à la sortie du conseil des ministres, le 12 juin 2018 © Ludovic Marin / AFP
Le texte final de la loi asile-immigration a été adopté ce mercredi 1er août à l’Assemblée nationale. Une décision qui ravit le ministre de l’Intérieur, Gérard Collomb, mais ne satisfait pas l’opposition, pour des raisons différentes.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut