Michel Havard © Tim Douet_0024

Havard gèlera les indemnités du maire… qui sont déjà au max

Michel Havard a annoncé que les élus de ses listes n’augmenteront pas leurs indemnités pendant toute la durée de la mandature. Pas de problème pour celle du maire qui atteint déjà le plafond.

"Les élus n’augmenteront pas leurs indemnités durant toute la durée de la mandature" : voilà l’engagement pris par Michel Havard ce jeudi matin à l’occasion de sa conférence sur la rénovation de la vie municipale. Un engagement qu’il place en premier sur sa liste.

Mais celui-ci ne devrait pas être trop compliqué à tenir, au moins pour le maire, puisque le salaire de l’édile lyonnais, décidé en conseil municipal, est déjà au maximum légal, près de 8.200 euros/mois (majorations sur caractéristiques ville de Lyon incluse).

En ce qui concerne les adjoints centraux et les maires d’arrondissement, il reste encore une petite marge. Ceux-ci pourraient prétendre à une indemnité de l’ordre de 4.000 euros, contre 3400 aujourd’hui (majorations sur caractéristiques ville de Lyon incluse).

Mais le candidat de la droite et du centre compte bien jouer aussi sur l’assiduité des conseillers municipaux. "J’étudierai les possibilités juridiques pour moduler les indemnités des conseillers municipaux en fonction de leur présence aux séances et commissions municipales". Le principe s’applique déjà dans de nombreuses instances comme le Parlement européen.

Faire défiler vers le haut