"Elle avait des petits oiseaux dans la tête"

Guylaine Gouzou-Testud, l'adjointe au maire de Lyon, élue Europe-Ecologie Les Verts, âgée de 52 ans est décédée dans la nuit de jeudi à vendredi 21 janvier des suites d'un arrêt cardiaque, survenu le soir du réveillon de noël, dans la nuit du 24 au 25 décembre dernier. Ancienne éducateur-moniteur auprès des jeunes en difficulté, elle était entrée en politique en 1999. Emeline Baume (Europe-Ecologie Les Verts) et Fabienne Lévy (Parti radical) lui rendent hommage.

Grande amie de Gilles Buna, elle était devenue la même année secrétaire départementale du parti écologiste. Fabienne Lévy qui la fréquentait se souvient "de sa clope et de sa voix grave", de sa détermination surtout, à défendre "le papier recyclable"' à la ville de Lyon . "Elle avait des petits oiseaux dans la tête" se souvient l'élue radicale lyonnaise.

Cette "féministe et environnementaliste" convaincue n'en aura pas moins "fait partie des premières femmes politiques lyonnaises à représenter la mouvance écologiste à Lyon", se rappelle Fabienne Lévy, élue dans les Pentes de la Croix-Rousse, depuis 2001.

Un modèle pour les jeunes généraltions

Emeline Baume, conseillère communautaire Europe-Ecologie Les-Verts, qui fut sa suppléante lors des législatives de 2007 notamment, loue surtout l'"énergie débordante" de cette élue qui apparaissait aussi comme un modèle pour une partie de la nouvelle génération de femmes politiques à Lyon.

En 2001, Guylaine Gouzou-Testud avait fait campagne aux côté de Gérard Collomb. Elle n'avait de cesse de vanter le courage du maire, qui avait su lui faire confiance "à un moment où l'écologie n'était pas à la mode". Elle était adjointe depuis cette date au développement durable et à l'économie sociale et solidaire à la ville de Lyon.

Le label "Lyon équitable et durable", son bébé

Elle restera surtout dans les mémoires pour avoir réussi à mettre en place un label "Lyon équitable et durable". Label pour lequel elle s'est battue des années et qui distingue les petites entreprises locales et les associations qui s’engagent dans une démarche de développement durable ou favorisent le commerce équitable. Une première en France.

La rue d'Austerlitz à la Croix-Rousse est aujourd'hui emblématique de sa démarche. Le plateau de la Croix Rousse où vivait Guylaine Gouzou-Testud, et où elle siégeait au conseil municipal au côté de Dominique Bolliet depuis 2001. On pouvait l'y rencontrer l'été en terrasse d'un café, avec ses amis.

5 commentaires
  1. Yvan, de Lyon - ven 21 Jan 11 à 13 h 23

    Je suis triste.Madame Gouzou-Testud, effacée et humble, était la gentillesse même.

  2. PG - ven 21 Jan 11 à 15 h 35

    Salut à toi Guylaine. Merci pour ton amitié et pour ton dévouement.

  3. MLBRLyon - ven 21 Jan 11 à 16 h 38

    Merci, Madame.

  4. romain blachier - ven 21 Jan 11 à 16 h 43

    A bientôt Guylaine

  5. Erick Roux de Bézieux - sam 22 Jan 11 à 14 h 47

    Nous ne partagions pas les mêmes options politiques et nous avons souvent débattu ensemble au conseil municipal. Toujours avec le sourire... Guylaine m'avait fait découvrir les Amap et j'ai encore dans ma bibliothèque un livre qu'elle m'avait offert, 'L'aventure du commerce équitable', au sortir d'un conseil municipal agité. Ca l'avait fait rire et j'avais pris du plaisir à lire ce livre et sa dédicace en forme de clin d'œil. Comme quoi, la politique n'est pas faite que de critiques, de coups bas et de vilénies. Il y a aussi de véritables rapports humains, parfois drôles, souvent touchants. A Dieu Guylaine.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut