Gérard Collomb et Roland Bernard au grand Lyon © Tim Douet
Article payant

David Kimelfeld défié par Roland Bernard

Malgré le retour de Gérard Collomb, David Kimelfeld est bien décidé à ne pas s’effacer de la scène politique. Accusé de manque d’autorité par Roland Bernard, proche de l’ancien et futur maire, il a demandé sa démission. Mais l’élu du 2e ne compte pas se plier à la demande du président de la métropole.

La guerre froide a commencé entre Gérard Collomb et David Kimelfeld. Jeudi aux premières heures, celui-ci a envoyé un SMS à Roland Bernard, conseiller métropolitain membre de la commission permanente, lui demandant de démissionner. Le président de la métropole reproche à ce fidèle historique de Gérard Collomb d'avoir critiqué sa gouvernance. Sur le quai de la gare de Perrache où il célébrait le retour du ministre démissionnaire, Roland Bernard a en effet accordé mercredi une interview à France 3 dans laquelle il mettait en doute l'autorité de David Kimelfeld et demandait à être dirigé par un “vrai chef”, à savoir Gérard Collomb, qui a prévu de faire l'impasse sur la présidence de la métropole faute de pouvoir en déloger son successeur. Roland Bernard pointait aussi les “trahisons qui commençaient à naître de tous les côtés”.

Il vous reste 65 % de l'article à lire.
Article réservé à nos abonnés.

Connectez vous si vous êtes abonnés
OU
Abonnez-vous

à lire également
Circulation à Lyon la nuit © Tim Douet
Si Gérard Collomb a fait de l'Anneau des sciences de Lyon le point central de sa campagne, un décalage semble se creuser avec les principales attentes des Lyonnais. Ce projet d'autoroute pour boucler le périphérique ne remporte pas l'adhésion selon un sondage. 
Faire défiler vers le haut