Aubry

Aubry et Collomb s'écharpent sur les retraites

La première secrétaire du PS étrille le maire de Lyon qui avait pris ses distances avec ses propositions pour financer les retraites. "Je ne sais pas jusqu'où il va aller", a-t-elle lancé. Le maire de Lyon réagit en reprochant à la direction du PS d'être dans "l'illusion" et "l'incohérence".

En voilà deux qui ne couleront pas leurs vieux jours ensemble. Martine Aubry supporte mal les critiques récurrentes de Gérard Collomb. Les deux divergent quant à leur approche du financement des retraites. "Collomb ? Il ne comprend rien !", s'est-elle exclamé ce mercredi, face à des journalistes. "Pour Collomb, être moderne, c'est aller toujours plus loin. Pour moi, c'est être plus juste et avoir un système plus équilibré. Collomb est dans son "mood" ("humeur" en anglais, NDLR) actuel, qui le met tout seul. Je ne sais pas jusqu'où il va aller".

Le maire de Lyon n'a pas tardé à réagir, dans Le Progrès de ce vendredi. Il reproche à la direction "d'être dans l'illusion (...) et dans l'incohérence". "Son projet n'a pas d'arête forte", attaque-t-il. Il n'accepte pas le procès qui lui est fait sur son engagement et ses valeurs : "je suis une gauche de l'action", assène-t-il, évoquant sa politique de logement social. Se muant en grand sage, il affirme : "c'est l'opinion publique qui jugera lequel a raison".

Origine de ces nouvelles bisbilles : Collomb est favorable au report de l'âge légal de la retraite au-delà de 60 ans. Une position qui le rapproche de celle du gouvernement, même si les grandes lignes du projet de loi ne sont pas encore dévoilées. Or le PS, dans sa volonté d'incarner une opposition frontale au pouvoir, propose de taxer les revenus du capital, d'augmenter les cotisations sociales, et d'envisager d'allonger seulement après 2025 la durée de cotisation. Trois élus n'ont pas voté ce texte en bureau national : Malek Boutih, Manuel Valls et Gérard Collomb. Les trois mêmes qu'Aubry a étrillés mercredi dernier.

4 commentaires
  1. Hugo Makouri - 20 mai 2010

    Pour un mec qui comprend rien c'est pas pire. J'attends avec impatience que Martine nous présente un type qui comprend un peu et voir meme le graal un type qui comprend beaucoup.

  2. Lyonnaise - 20 mai 2010

    Oui...Si ne rien comprendre, c'est -remarquer que l'espérance de vie augmente (presque 10 ans de plus entre la création de la retraite à 60 ans et 2010)-proposer une retraite à points adossée à la pénibilité de son travail-ne pas mentir aux français et leur faire croire au Père Noël,alors, beaucoup de français ne comprennent rien, professeur Aubry.

  3. Lyonnaise - 20 mai 2010

    Je n'ai jamais été fan des 'Martine' pendant mon enfance.Et cet inédit 'Martine fait croire les français au père Noël' ne m'inspire pas beaucoup de sympathie non plus.Gérard Collomb émet des propositions crédibles, peut-être pas facile à entendre, mais mentir aux français n'est pas un gage de courage politique.Les propositions du PS ne sont pas mauvaises, mais il faut sortir des tabous, et avancer, avec courage !

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut