Thierry Philip
©Tim Douet

“Si on a de l’estime pour Darne il faut voter Gauquelin”

Invité de L’Autre Direct ce vendredi matin, le maire du 3e arrondissement Thierry Philip a abordé le cas de Rillieux-la-Pape, où la gauche est divisée, avec d’une part la liste du maire sortant Renaud Gauquelin (soutenue par Gérard Collomb) et d’autre part celle emmenée par le fils de l’ancien secrétaire fédéral du Parti socialiste, Jacky Darne.

À Rillieux-la-Pape, la gauche est menacée. Partie en ordre dispersé avec d’une part la liste du maire sortant Renaud Gauquelin et d’autre part celle emmenée par le fils de l’ancien secrétaire fédéral du PS Jacky Darne, elle va devoir faire face à une liste de fusion de droite. Au-delà de l’enjeu local, c’est l’équilibre du Grand Lyon qui est en jeu pour le parti de gauche.

Invité ce vendredi matin de L'Autre Direct, le maire du 3e arrondissement, Thierry Philip, a clairement choisi son camp. "À Rillieux, il se passe des choses irrationnelles, qui sont le très mauvais côté de la politique." "Moi, je me suis engagé en politique tardivement, justement pour travailler avec des gens comme Gérard Collomb, qui sont pragmatiques. On ne peut pas faire perdre son camp", martèle Thierry Philip.

Pour lui, Jacky Darne et son fils Jean-Christophe devraient "retirer leur liste d’ici dimanche : ce serait une réaction d’honneur".

Mais Thierry Philip se défend d'une quelconque animosité envers l'ancien premier fédéral : "Moi, j’ai beaucoup, beaucoup, beaucoup d’estime pour Jacky Darne, comme, je crois, énormément de gens dans le Parti socialiste. Je crois qu’il mène un mauvais combat." Et de livrer sa préconisation : "Je crois que, si on a de l’estime pour Jacky Darne, il faut voter pour M. Gauquelin, de façon à ce qu’il n’y ait pas de problème au niveau du Grand Lyon. Nous ne pouvons pas faire la métropole, qui est une réforme fondamentale, voulue par Gérard Collomb et par Michel Mercier. C’est quelque chose qui va faire avancer notre république, et on ne peut pas le faire sans Gérard Collomb."

Pour revoir tout notre entretien en vidéo, cliquez ici.

à lire également
Lors de son passage au ministère de l’Intérieur, Gérard Collomb a été sanctionné de la moitié de ses indemnités de conseiller métropolitain à cause de son absence. Une “amende” qu'il a compensée en trouvant une nouvelle source de revenus au sein du Sepal. Le maire de Lyon aura ainsi reçu 9149€ en 2018 dans un syndicat mixte où il ne siégeait pas.
1 commentaire
  1. I love TiPi - 28 mars 2014

    'Moi, j’ai beaucoup d’estime pour Elisabeth Queyranne. (...) Je crois qu’elle mène un mauvais combat.' Et de livrer sa préconisation : 'Je crois que, si on a de l’estime pour Elisabeth Queyranne, il faut voter pour Annie Guillemot, de façon à ce qu’il n’y ait pas de problème au Grand Lyon. Nous ne pouvons pas faire la métropole, (...) sans Gérard Collomb.'

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut