Véronique Hartmann image

Législatives 10e circonscription - Véronique Hartmann : "redonner de l’indépendance aux exploitations agricoles"

SÉRIE (10e circ./14) - Dans le cadre de la campagne des législatives, les candidats du Rhône répondent au questionnaire envoyé par Lyon Capitale : quelles propositions de lois voteront-ils s'ils sont élus à l'Assemblée nationale ? Lesquelles soumettront-ils eux-mêmes ? Véronique Hartmann nous répond. Elle est la candidate de Europe Ecologie Les Verts dans la 10e circonscription du Rhône (Saint-Genis-Laval, Saint-Laurent-de-Chamousset, Saint-Symphorien-sur-Coise, Vaugneray)

Âgée de 45ans, elle est ingénieure territoriale dans une collectivité du Rhône. Elle a travaillé pour plusieurs régions avant d'arriver en 1995 dans la région lyonnaise.

Lyon Capitale : Êtes-vous pour ou contre le mariage homosexuel ? Et l'adoption par des couples homosexuels ?

Je suis plutôt pour le mariage et l’adoption par des couples homosexuels. Il faut pouvoir garantir des droits (assurance sociale, succession) aux conjoints quelle que soit leur orientation sexuelle. Plus que l’hétérosexualité des parents, c’est la stabilité du couple et sa capacité éducative et aimante qui est en jeu dans l’adoption.

Êtes-vous pour ou contre la surtaxe Hollande de 75 % pour les revenus au delà d'un million d'euros annuel ? Souhaitez-vous créer des exceptions pour certaines professions (sportifs, artistes…) ?

Oui pour la surtaxe, non pour l’exemption de certaines catégories professionnelles.

Souhaitez-vous une intervention de l'État pour limiter la hausse du prix de l'essence ?

Non. Plus qu’une intervention pour limiter la hausse qui profiterait surtout aux gros utilisateurs, il serait plus judicieux de mettre en place un système de proportionnalité qui ferait que plus vous consommez, plus vous payez, et de permettre la fourniture d’une capacité de déplacement minimale par personne (par remboursement d’une taxe carbone)

Pensez-vous qu'il faille réduire l'immigration légale en France ?

Non les personnes étrangères qui viennent en France contribuent à son enrichissement économique, culturel et social

Êtes-vous pour imposer un écart maximum de 1 à 20 dans la rémunération des salariés des entreprises publiques ? Des entreprises privées ?

Si un maximum de rémunération est établi, il faut que cela le soit autant dans le privé que dans le public, sinon cela reviendrait à décourager les plus qualifiés de la fonction publique.

Êtes-vous pour ou contre le droit de vote des étrangers aux élections locales ?

Plutôt pour le droit de vote des étrangers (toutes origines) aux élections locales

Pensez-vous qu'il faille conserver Hadopi ? Si non, par quoi souhaitez vous la remplacer ?

Non il ne faut pas conserver Hadopi. Il est nécessaire de développer une offre légale sur internet et de trouver un système protégeant les auteurs.

Êtes-vous pour ou contre une aide publique à la construction de mosquées ?

Contre l’aide publique à la construction de tout lieu cultuel. Cela serait contraire aux lois de séparation de l'Église et de l'État. Mais par contre il est nécessaire que des mosquées soient construites.

Êtes-vous pour ou contre le retour à la semaine de 5 jours à l'école ? Si oui, préférez-vous que la nouvelle matinée de classe soit le mercredi ou le samedi ?

Sans avis autre que le mien, personnel et de mère, qui est très partagé sur la question. Cette question ne peut pas être tranchée ainsi il est nécessaire d‘obtenir un large consensus et pour cela de mener une forte concertation.

Êtes-vous pour ou contre l'encadrement des loyers ?

Pour, et pas seulement des loyers, du prix du foncier également.

Êtes-vous pour ou contre l’énergie nucléaire ?

Contre

Êtes-vous pour la légalisation de l’usage de cannabis ?

Mon avis sur la question est personnellement très partagé, et mériterait plus d’analyse des conséquences avant d’apporter une réponse. Toujours est il que la réponse toute répressive ne fait que le jeu des mafias et autres contrebandes, et favorise la violence. Il faut examiner la question à propos de l’ensemble des drogues.

Êtes-vous pour ou contre la réalisation des projets autoroutiers qui concernent l’agglomération : A45, COL, TOP ?

Contre

Quels sont vos engagements personnels en matière de cumul des mandats ? Pensez-vous qu’il faille une loi pour réglementer cette question ?

Je suis contre le cumul des mandats, tant dans le temps que dans le nombre. Dans la vie professionnelle, on estime qu’il est nécessaire de changer de poste au bout d’une dizaine d’années. Pourquoi n’en serait il pas de même pour la vie politique ? Une loi est certainement nécessaire pour mieux encadrer cette question.

Quels sont vos engagements personnels en matière de transparence sur les rémunérations et les conflits d’intérêts des élus ? Pensez-vous qu’il faille une loi pour réglementer cette question ?

Oui il faut de la transparence, il s’agit de fonds publics, et il s’agit souvent de l’intérêt public. L’usage montre qu’il faudra certainement légiférer à ce sujet.

Quels sont vos engagements personnels en matière de temps de présence à l’Assemblée nationale ? Pensez-vous qu’il faille une loi pour réglementer cette question ?

Non, une loi n’est pas nécessaire, le règlement de l’Assemblée nationale doit pouvoir répondre à cette question. Il ne faut pas négliger que la fonction de député ne se résume pas à son temps de présence sur les bancs de l’assemblée nationale. Outre les auditions, rencontres, recherches bibliographiques et travail de dossier, il faut également compter le temps de présence dans la circonscription.

Quelles propositions de loi envisagez-vous de faire à l'Assemblée nationale si vous êtes élu(e) ?

Outre un nouveau travail de renforcement des lois issues du Grenelle de l’environnement (renforcement de la lutte contre le réchauffement climatique, préservation de la Trame Verte et intégration des espaces agricoles dans sa définition, transfert obligatoire de la compétence Plan Local d’Urbanisme aux intercommunalités….), le premier sujet sur lequel je travaillerai concernera les certificats d’obtention végétal. Il est nécessaire de redonner l’indépendance et l’autonomie aux exploitations agricoles dans la gestion de leurs semences. La loi actuelle leur interdit l’utilisation d’une partie de la récolte de l’année pour semer l’année suivante, ou sinon les taxes pour cela. Ainsi les exploitants sont pieds et poings liés avec l’agro-business.

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut