Police Fourgon Tim
© Tim Douet

Soupçonné de proxénétisme sur une lycéenne rencontrée en covoiturage

C'est au cours d'un trajet en covoiturage qu'un quadragénaire travaillant à Lyon aurait proposé à la mineure des relations sexuelles tarifées pour arrondir ses fins de mois.

De quoi refroidir l'appétence des jeunes filles au covoiturage. Un homme de 40 ans originaire du secteur de Voiron, en Isère, aurait profité d'un trajet réservé sur le site BlaBlaCar.fr pour proposer à une jeune fille de 17 ans de l'argent en échange de relations sexuelles. Il devra répondre de proxénétisme aggravé devant le tribunal correctionnel de Grenoble le 9 mars, indique Le Dauphiné Libéré.

Des rendez-vous à plusieurs entre les cours

En octobre dernier, ce quadragénaire au casier judiciaire vierge, qui travaille près de Lyon, avait chargé une passagère de 17 ans. Laquelle aurait évoqué ses problèmes financiers durant le trajet. Les deux parties conviennent alors d'un rendez-vous ultérieur au cours duquel la jeune fille vendra son corps pour 50 euros. Des relations sexuelles tarifées qui se répètent. Si bien que l'homme finit par convier, via Internet, d'autres personnes à se joindre à ces rendez-vous, organisés entre deux heures de cours. Il reversait ensuite l'argent, dans son intégralité, à la jeune fille.

Mais l'adolescente a fini par parler de cet arrangement au personnel de son lycée, qui a alerté le commissariat.

à lire également
faits divers
Un corps sans vie a été retrouvé ce lundi 28 septembre vers midi à proximité de Villefontaine, près de Lyon. S'il n'a pas encore formellement été identifié, il est fort possible qu'il s'agisse de Victorine, l'étudiante lyonnaise portée disparue dans le secteur ce samedi.
2 commentaires
  1. The odious Olivetree - 22 février 2016

    Proxénétisme? Il y a proxénétisme si le bonhomme en tirait un bénéfice financier, ce qui n'était pas le cas puisqu'il reversait l'intégralité de l'argent à la fille. Et la fille est âgée de 17 ans alors que la majorité sexuelle est à 16 ans. Il y a des policiers et des procureurs qui font vraiment mal leur boulot et qui font dans la facilité. Il y a des chefs d'accusation beaucoup plus sérieux pour faire tomber ce pourri. Ils auraient pu les utiliser. Ca, ça va finir en prison avec sursis et basta.

  2. Pierre Alexandre - 23 février 2016

    En effet au sens populaire, il n'y a pas réellement de proxénétisme. Mais toutefois sur le plan légal : 'L'article 225-6 prévoit qu' est assimilé au proxénétisme et puni des mêmes peines prévues le fait, par quiconque, de quelque manière que ce soit :1° De faire office d'intermédiaire entre deux personnes dont l'une se livre à la prostitution et l'autre exploite ou rémunère la prostitution d'autrui;'source : http://www.lexinter.net/JF/proxenetisme.htm

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut