Coursive_Corbas

La mère de Fiona entame une grève de la faim à Corbas

Détenue à la maison d'arrêt de Corbas depuis septembre 2013, Cécile Bourgeon, la mère de la petite Fiona, disparue en mai 2013, a entamé une grève de la faim suite au refus de sa demande de remise en liberté.

Voilà plus d'un an et demi que Cécile Bourgeon est détenue à la maison d'arrêt de Corbas, mise en examen pour coups mortels en réunion après la disparition de Fiona, sa fillette âgée de 5 ans, en mai 2013, à Clermont-Ferrand.

Ce mardi, après une nouvelle demande de remise en liberté refusée, Cécile Bourgeon a décidé de démarrer une grève de la faim, annonce le quotidien régional La Montagne.

Elle explique toujours que Berkane Makhlouf, son compagnon de l'époque, a porté un coup violent à la tempe de la petite Fiona dans la nuit du 11 au 12 mai 2013 et qu'ils l'ont retrouvé morte le lendemain matin. La jeune femme de 28 ans continue d'affirmer ne pas savoir où se trouve le corps de la fillette, évoquant un trou noir dès qu'il s'agit de se souvenir de l'endroit où ils l'ont enterré.

"J'étais faible, et Makhlouf en a profité. C'est lui le criminel, pas moi", a-t-elle lancé lors de son audience avec la cour d'appel de Riom (Puy-de-Dôme) par visioconférence ce mardi, rapporte La Montagne.

Cécile Bourgeon et Berkan Makhlouf doivent comparaître devant les Assises au premier semestre de l'année 2016.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut