Givors : l’hôpital devant le tribunal après la mort d’un nourisson

La maternité du centre hospitalier Montgelas, à Givors, et deux sages-femmes vont être jugées par le tribunal correctionnel de Lyon pour homicide involontaire.

Les faits remontent à 2008 et à la mort de la petite Maëlle, victime d'une rupture utérine. La césarienne, pratiquée trop tardivement par le centre hospitalier, n'avait pas permis de sauver le nourrisson. Le médecin-obstétricien, mis en examen, a déjà obtenu un non-lieu.

Selon les experts cités par Le Progrès, "les erreurs d'interprétation, les retards, les mauvaises décisions pourraient consituer une responsabilité aggravée par l'absence de toute procédure mise en place par l’hôpital (…) consistant en une mobilisation immédiate du corps médical pour faire face à une situation d’urgence absolue".

La justice devra faire toute la lumière sur les causes de ce décès, sur les éventuelles fautes humaines ou dans la procédure mise en place par le centre hospitalier.

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut