119-692b
@ François Diot

La Tourette, patrimoine mondial de l'UNESCO ?

@ François Diot

@ François Diot

CLASSEMENT AU PATRIMOINE MONDIAL - On en parle moins que celle du quartier Saint-Jean, pourtant, un autre site, très proche de Lyon (20 km), sera peut être bientôt classé au Patrimoine mondial de l'Unesco : le couvent Sainte-Marie-de-la-Tourette à Eveux. Le jury mondial se prononcera entre le 19 et le 29 juin. Points forts et points faibles de la candidature. (Article actualisé le 19 avril 2011 à 14h07).

Points forts de la candidature

Le couvent Sainte-Marie-de-la-Tourette réalisé par le célèbre architecte suisse Le Corbusier il y a cinquante ans, prépare sa candidature au patrimoine mondial depuis 2003. Reportée en 2008 pour cause de mauvais dossier, la candidature déposée cette année a l'avantage d'avoir été longuement mûrie.

Elle a aussi la particularité, comme le mont Saint-Michel, de concerner un lieux « habité » par une communauté religieuse d'une dizaine de frères dominicains. Les religieux ont si bien intégré le fait de vivre « dans une oeuvre d'art », -ils reçoivent chaque année des centaines d'étudiants en architecture venus du monde entier-, que la communauté compte au moins deux artistes : un musicien professionnel et un photographe, François Diot (voir photos ci-jointes et www.orphos.fr). Un autre s'est improvisé jardinier afin d'entretenir la centaine d'hectares de parc autour du site. "Une communauté qui respecte la destination du lieu", estime François Baraduc, conseiller général du canton, ce qui pourrait séduire le jury.

@ François Diot

@ François Diot

Autre point positif, le couvent a été entièrement rénové entre 2006 et 2010. "Un chantier soutenu en priorité par l'Etat", précise la Direction régionale des affaires culturelles (DRAC), "comme tous les projets classés". Les peintures et le crépi ont été consciencieusement rafraichis. Un système de détection-incendie a été installé. L'intégralité du système électrique a été revu. Les entreprises mandatées sur le chantier (6 millions d'euros jusqu'en 2012) ont fait des prouesses, l'une d'elle a même conçu un imperméabilisant spécial pour respecter l'apparence du béton brut, qui fait entre autres la spécificité du bâtiment très contemporain, seul couvent jamais conçu par Le Corbusier.

Points faibles de la candidature `

Mais le site fédère peu, il n'est pas très connu des habitants de la région. Même si "certains milieux lyonnais le fréquentent", estime François Baraduc. Ils viennent assister à des conférences très pointues, à "des portraits du Christ en musique" le week-end (Le Messie de Haendel programmé par exemple samedi 16 avril (10h) et dimanche 17 avril (16h)). Les organisations chargées d'en faire la promotion (Communauté de communes du pays de L'Arbresle, mairie d'Eveux, Office de tourisme) sont très en retrait par rapport à la communauté religieuse qui le gère. L'inscription "lieu privé" à l'entrée du couvent n'est pas très accueillante et la signalétique aux alentours du site est particulièrement défaillante, bien que prévue dans le projet de candidature au patrimoine mondial. Le jury pourrait donc décider de privilégier une candidature moins élitiste que celle des sites Le Corbusier*.

@ François Diot

@ François Diot

Autre point qui pourrait se révéler très négatif pour la candidature : les rumeurs d'antisémitisme prêté à l'architecte. Un scandale levé par plusieurs intellectuels suisses à l'automne dernier, patrie d'origine de Le Corbusier, qui ont révélé, après avoir étudié la correspondance de l'architecte, que celui-ci aurait tenu des écrits diffamants le peuple juif à l'époque du Troisième Reich (1933-1945). Le jury de l’Organisation des Nations unies pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO), dira, fin juin, s'il juge l'homme ou son œuvre, encore exceptionnelle aujourd'hui.

(*) La candidature du couvent s'inscrit dans celle, plus globale, des sites Le Corbusier. 19 sites conçus par l'architecte et qui candidatent tous ensemble, cette année, pour être classés au patrimoine mondial de l'Unesco. L'église Saint-Pierre-de-Firminy dans la Loire en fait partie, la Cité radieuse de Marseille également.

Pour retrouver les 19 sites retenus et/ou adhérer au comité de soutien en ligne à la candidature : www.sites-le-corbusier.org

à lire également
David Kimelfeld à la métropole de Lyon en 2017 © Tim Douet
Après l’entretien qu’il nous a accordé sur sa politique environnementale, David Kimelfeld a réuni ce jeudi matin les acteurs culturels pour les faire plancher sur ce que la métropole pouvait leur apporter. Deux thématiques où il marque ses différences avec Gérard Collomb.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut