Capture d’écran 2011-12-09 à 13.02.02

Fête des lumières 2011 : les animations à ne pas manquer

Capture d’écran 2011-12-09 à 13.02.02 ()

SÉLECTION - Où faut-il se rendre cette année pour profiter au mieux de la fête des Lumières ? Lyon Capitale vous aide à faire votre choix parmi les 70 animations lumineuses proposées. Parcours classique, religieux, branché ou pour les enfants. La rédaction a testé grandeur nature l'événement jeudi soir, elle vous révèle ses coups de coeur.

Lire aussi : "Fête des Lumières 2011 : sans voiture mode d'emploi"

Lire aussi : "Les dessous de la Fête des lumières"

Le parcours classique

Comme chaque année, la Presqu'île lyonnaise est "the place to be" pendant la fête des Lumières. Le lieu où il y a le plus d'illuminations au mètre carré, et un bon moyen de (re)découvrir les monuments les plus majestueux de la ville. En plus, la circulation y est interdite ce qui est assez jubilatoire : on se promène à pied là sur les quais là où règne habituellement la bagnole. Mais attention, mieux vaut limiter le périple à une sélection d'animations pour en profiter. Voici nos quatre animations préférées.

1/ Façade de la chapelle de l’Hôtel-Dieu, rue Bellecordière Lyon 2e : Projection de grandes images

111108_122918_final com lyon rvb ()

Diffusées sur une boucle totale de 15 minutes, les images des étudiants en Arts de la Région Rhône-Alpes sont projetées sur la façade de la Chapelle de l'ancien hôpital chaque soir à une échelle monumentale. A voir.

2/ Passage Ménestrier, Lyon 2e : "Éléphantastic"

L'image d'un énorme éléphant qui s'engouffre sous les voûtes du passage Ménestrier, entre Rhône et Presqu'île, en face de la passerelle du collège. Une vision très surprenante, décalée qui séduira petits et grands. Ou quand la jungle arrive en ville. Une réalisation de l'agence de design graphique lyonnaise PlusMieux.

3/ Place de la République : "Key Frames : Scènes de Vi(ll)e"

111208_141649_key frames_t veyssiere laps_pl republique_2011_muriel chaulet ()

69 grands bonhommes lumineux sont perchés dans le bassin de la place de République. Tels des flamands rose sur leurs pieds, à la nuit tombée, ils prennent vie grâce à leurs reflets dans l'eau. Une bande sonore les qui diffuse de la musique, des discussions ou même une altercation. Une série d'histoires animées diffusée en boucle toutes les 4mn30.

4/ Quartier Grôlée : "les chars japonais"

Parade japonaise Fukuno_kamimachi ()

60 Japonais en habits traditionnels qui défilent sur des chars. A priori, on ne voit pas bien le lien avec la fête des Lumières, mais il paraît que c'est aussi une tradition chez eux, depuis 350 ans et après la catastrophe de Fukushima, le comité organisateur de la Fête des Lumières souhaitait les inviter. Alors, Welcome ! "Aujourd'hui c'est un honneur de présenter notre festival aux Lyonnais, car l'histoire de Nanto (la ville où se produisent habituellement les chars au Japon) a un lien très fort avec la ville de Lyon !" explique le président de la troupe, Yamabé Mitsugu. Les 5 chars, construits spécialement pour la fête, sont arrivés en pièces détachées par bateau. Leur montage s'est effectué en début de semaine : 3 grands chars de 6 mètres de haut et 2 chars de 3 mètres de haut . Dans la tradition de Fukuno, les plus grands seront illuminés de l'intérieur par 250 ampoules, 100 ampoules éclaireront les plus petits. Ces immenses lanternes colorées sont composées de bambous recouverts de papier. 60 Japonais venus bénévolement de Fukuno tracteront les chars, encouragés par 200 bénévoles lyonnais qui animeront la procession lumineuse au rythme des tambours, des flûtes et des bâtons traditionnels.

A voir absolument ! Départ rue du Président Carnot (Lyon 2e) à 18h les 9, 10 et 11 décembre. Les chars emprunteront les rues Grôlée, les quais Saint-Antoine et des Célestins, la rue Grenette, avant de se rendre rue Antoine de Saint-Exupéry pour rejoindre la rue de la Barre en traversant la place Bellecour. Ils passeront enfin par la rue Bellecordière pour revenir à leur point de départ en empruntant la rue Président-Carnot. Une déambulation de 2h30 environ chaque soir.

Le parcours religieux

N'en déplaise aux esprits laïcs, le 8 décembre est d'abord une fête religieuse, et les animations en lien avec la dimension catholique de l'événement sont nombreuses. Nous en avons retenus deux.

1/ Passerelle du palais de Justice : "Du ciel à la terre"

Passerelle-fourviere-13-150 ()

La perspective est intéressante. Situé sur les quais de Saône, côté Presqu'île, devant la passerelle du palais de justice ou sur le pont du maréchal Juin, vous assistez à un orage fictif sur Fourvière, représenté par d'immenses éclairs de lumière qui viennent éclairer la colline et l'édifice religieux. Les flèches de la basilique sont touchées par un rayon vert figurant une incroyable énergie se propageant à la ville. Telle la main de Dieu, il atteint la passerelle du palais de justice qui crépite de mille points blancs et envoie à son tour des éclairs. Très joli. Une animation de Géraud Périole, en partenariat avec les Ateliers Lumière.

Cathedrale St Jean ()

2/ Cathédrale Saint-Jean : "Le Chant de la pierre"

Les Lyonnais se presseront place Saint-Jean à Lyon 5e, pour redécouvrir leur majestueuse cathédrale dont la façade vient d'être rénovée. Un spectacle son et lumière y est projeté. Décevant par rapport à ce qui a déjà été fait par le passé, mais la façade est tellement belle et les vitraux sont si bien mis en valeur que le spectacle peut valoir le coup si vous ne l'avez jamais vu.

Le parcours branché

Chaque année, il y a des illuminations plus novatrices, plus ardues que les autres. Des artistes qui se lâchent et nous surprennent en dehors des codes traditionnels de la fête des Lumières. Leur audace ou leur originalité nous séduisent. En voici une sélection à la mode "Lyon Capitale".

1/ Cour de l'Hôtel-de-Ville : "Bourrasque"

gust of wind-face ()

Quoi de plus poétique qu'un tas de feuilles qui danse avec le vent. Moment éphémère où les éléments se conjuguent et éveillent en nous une âme de poète. Les designers de l'atelier britannique Paul Cocksedge Studio ont imaginé ainsi reproduire le tas de feuilles en lumière qui dansera sous nos yeux dans la cour de l'Hôtel de ville chaque soir des Lumières. Magique !

2/ Terrasse du centre hospitalier Saint-Joseph/Saint-Luc : Le Peuple de l'hô

111025_182048_visuel web ()

Si l'on met de côté certaines références à Pearl Harbor, au Titanic ou à Hibernatus, le film où Louis de Funès congelé dans la glace revient 65 ans après, l'animation située sur le toit du centre hospitalier Saint-Joseph/Saint-Luc devrait séduire. Des caissons lumineux de plus d'un mètre de côté dans lesquels sont projetées des photos de corps plongés dans l'eau. Une installation des artistes lyonnaises Anna Bayle et Julie Sorrel, qui évoque une sensation de flottement, d'onde légère, grâce au prisme de l'eau. Une certitude : si vous n'aimez pas l'oeuvre, le lieu lui est à découvrir. Perché sur le toit de l'hôpital, au-dessus du panorama urbain, la perspective sur Lyon est fabuleuse. A voir absolument !

3/ Hôpital Debrousse : "City sleep light : Debrousse veille"

CSL_Debrousse_Simul_300dpi ()

Bien visible depuis les quais de Saône à Confluence, au sud de la Presqu'île, l'ancien hôpital situé sur les hauteurs de la ville va devenir le coeur de Lyon durant ces trois jours. Ses fenêtres seront éclairées d'une lumière blanche qui pulsera au rythme (cardiaque) de la ville, à une fréquence et une intensité variable en fonction de l'activité réelle de la ville : densité du trafic, télécommunications, consommation d'énergie... "Ce pouls connecte les habitants avec le sommeil de la ville, générant des sentiments de paix, d'empathie et d'appartenance", explique l'artiste plasticien, Antoine Schmitt, à l'origine de l'oeuvre. Le "coeur de Lyon" est aussi accessible par Internet et visible en temps réel dans un navigateur, "de sorte que chacun puisse s'y connecter et rester en phase avec le sommeil de la ville". L'oeuvre se propose de réintroduire un peu de lien social dans cette vaste transhumance impersonnelle qu'est devenue la fête des Lumières. Enthousiasmant !

5/ Rue de la Thibaudière (Lyon 7e) : "Miniflux"

Le 7e arrondissement, l'autre "place to be" de la fête des Lumières, version branchée, consacre cette année, une rue aux "objets lumière" imaginés par une vingtaine de plasticiens, designers, architectes et poètes sélectionnés par la galerie Tator après un appel à projets. Des objets insolites, ingénieux, humoristiques qui invitent à changer d'échelle de lecture après le gigantisme des oeuvres de la Presqu'île. Un peu d'humanité dans ce monde de brutes !

6/ Place Sainte-Anne à Lyon 3e : "Pacmanize me"

pacmanize me ()

Le pixel art est décidément à la mode. Après s'être affichés sur les fenêtres de nombreux bureaux lyonnais, les petits carrés colorés reprenant les codes des anciens jeux vidéo débarquent une nouvelle fois lors de la fête des Lumières. Place Sainte-Anne, dans le 3e arrondissement, l'animation Pacmanize me créée par le collectif ThéoriZ Crew rend hommage à l'un des papis du jeu vidéo et à son appétit féroce. Par ailleurs, l’œuvre est interactive puisque les spectateurs peuvent y jouer grâce à un capteur de mouvement. Ludique !

Le parcours des enfants

1/ La montée de la Grande Côte à Lyon 4e : "Rêves d'enfants"

thumb169-500_111026_094708_visuel montee de la grande cote web ()

Voilà une animation qui sait parler aux enfants, surtout aux plus petits. Un monsieur loyal géant est projeté sur un mur, avec une musique de cirque en fond sonore. Il donne un coup de pinceau imaginaire toutes les 5 minutes environ. Une grappe d'étoiles jaillit de son pinceau, et en fonction de sa couleur : bleue, rouge, blanc, des dessins d'enfants des écoles du quartier, reproduits taille XXL s'illuminent dans les jardins de la montée de la Grande-Côte : des bonhommes, des animaux, le loup, une maison, etc. Les enfants réagissent très bien. Nous avons testé !

2/ 151 Boulevard de la Croix-Rousse  : Contes en ombre chinoise

Près du bar Le Chanteclerc, une animation toute bête mais qui fonctionne très bien. Un drap tendu, peint en noir, des arbres, un soleil. Et des figurines en cartons à disposition des enfants qui s'amusent, cachés derrière le drap, à promener leurs figurines pour les faire apparaître en ombres chinoises sur la scène. Participatif et très amusant. 8, 9 et 10 déc 18h-1h. Métro ligne C : Arrêt Croix Rousse

3/ Place des Tapis à Lyon 4e : La voiture aquarium

Des poissons rouges dans une Fiat 500 ? Quelle drôle d’idée ! Cette installation vidéo contemplative fonctionne très bien également auprès des enfants. La voiture mythique est à l'arrêt, petits et grands peuvent y voir nager des poissons rouges dans une eau bleue des mers du sud. Une bande sonore reproduit le bruit des poissons dans l'eau. Une idée simple mais efficace qui apporte une touche de poésie et de magie à la fête des Lumières 2011.

4/ Pont Mazarik, Lyon 9e : "Les Luminéoles"

Passerelle Ile Barbe ()

Six cerfs-volants subtilement éclairés de Leds bleues flottent à 30 mètres au-dessus de la Saône. Le vendredi 9 décembre, les enfants pourront même les manipuler depuis la passerelle.

http://www.fetedeslumieres.lyon.fr/FR_1

Lire aussi : Comment accéder aux Lumières sans voiture

Si vous avez un I-Phone, téléchargez l'excellente application Fête des Lumière (très pratique) http://itunes.apple.com/fr/app/fete-des-lumieres-2011-8-au/id467587292?mt=8

à lire également
Hormis sur l'autoroute A6, sur lequel la préfecture a pris un arrêté de fermeture, aucun blocage n'est à noter dans le Rhône à la mi-journée selon les services de l'Etat. Des points de ralentissements existent en revanche, notamment sur la métropole.
2 commentaires
  1. FOurs - 8 décembre 2011

    très bon article, il y a tout dedans, on peut se préparer merci

  2. putoisblogueur - 9 décembre 2011

    Depuis 1852, rendez vous compte ! Tout le monde a mis ses petits lumignons afin de remercier Marie pour l'arrêt de l'épidémie de peste.. Les animations sont apparues plus tard (en 1989 je crois) sous l'ère Michel Noir.Certaines réalisations visuelles sont splendides ! ça vaut le coup d'oeil

  3. un bon bateau - 18 janvier 2012

    Les lumignons sont des bougies en miniature

  4. un bon bateau - 18 janvier 2012

    cependant l'ablition de la peine de mort étai un formidable pari sur l'humain pour le distinguer du singe.Le crabe du 5e

  5. un bon bateau - 18 janvier 2012

    le cortex is protecting you

  6. un bon bateau - 18 janvier 2012

    ne frappe qu'un coup la chèvre de champagne

  7. un bon bateau - 18 janvier 2012

    les clochettes se ramassent au griffoir

  8. un bon bateau - 18 janvier 2012

    du novateur dans la présentation de nos cours de chants et bruitage des coloniess où les religieuses étaient méchantes parait-il. je n'en voyais que des bosseuses

  9. un bon bateau - 18 janvier 2012

    eau aie oh gosse aim masse

  10. un bon bateau - 18 janvier 2012

    et whynot retour de manivelle

  11. un bon bateau - 18 janvier 2012

    flash danceand rock to Billyl'enlèvement des sabines opus 40

  12. un bon bateau - 18 janvier 2012

    the tree is droppingreally?juste une aversel avers de la médaille en numismatie

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux

Nos BD
Faire défiler vers le haut