Cinéma à Lyon : les séances en plein air du mois de juillet

L’été, les salles obscures font moins rêver. Mais de nombreuses projections en plein air sont programmées un peu partout dans la ville, et ce jusqu’à la fin de l’été. Lyon Capitale vous propose un calendrier des séances à ne pas rater.

Le cinéma en plein air présente à la fois un avantage et un inconvénient : l’avantage, c’est que l’ensemble des séances proposées ici sont en accès libre et gratuit. L’inconvénient, c’est qu’elles dépendent entièrement de la météo. Mais si le temps se montre clément, c’est l’occasion idéale de découvrir une large variété de films, tranquillement installé dans la douceur du soir.

Lundi 16 juillet, c’est le fascinant Lost Highway qui est à l’honneur à 21h45 place d’Ainay (métro Ampère-Victor-Hugo) dans le cadre du festival “Cinéma sous les étoiles”. Dans ce film, David Lynch s’attache à suivre les errances d’un homme qui sombre dans la paranoïa et la schizophrénie et finit par assassiner sa femme, qu’il soupçonne d’adultère. Fidèle à lui-même, Lynch choisit de narrer le drame en deux parties (une pour chaque personnalité du héros), transformant ainsi un scénario classique en un terrible voyage au cœur des névroses du protagoniste. Porté par une BO énergique, assurée notamment par Rammstein et Marilyn Manson, le film contient des scènes qui peuvent choquer. Il est donc interdit aux moins de 12 ans.

Mardi 17 juillet, grosse soirée cinéma en perspective. Toujours place d’Ainay, mais sur un ton beaucoup plus léger, Good Morning England est à l'affiche. Sorti en 2009, le film relate l’épopée déjantée d’une radio clandestine qui émet au large des côtes britanniques dans les années 1960. Casting alléchant et bande-son truffée de grands classiques du rock contribuent à en faire un très bon divertissement.

Parallèlement, le festival “L’été en cinémascope” organisé par l’Institut Lumière place Ambroise-Courtois (métro Monplaisir-Lumière) projette à 22h Les Bas-Fonds, classique de Jean Renoir réalisé en 1936, où Jean Gabin campe un cambrioleur insouciant et courageux.

Mercredi 18 juillet, retour au “Cinéma sous les étoiles” avec La Famille Tenenbaum, le film qui a révélé en France son réalisateur, Wes Anderson, acclamé récemment pour le très décalé Moonrise Kingdom. Ici, il délivre une comédie extravagante avec un casting en or : Gene Hackman, Ben Stiller et Gwyneth Paltrow tiennent notamment les rôles principaux.

Jeudi 19 juillet, c’est le cinéma français qui est à l’honneur avec le film choc de Bertrand Blier, Les Valseuses. Interdit aux moins de 16 ans lors de sa sortie en salles en 1974, il met en scène Gérard Depardieu, Patrick Dewaere et Miou-Miou dans une fuite éperdue au cœur d’une France confrontée de plein fouet à la libération sexuelle des années 1970.

Vendredi 20 juillet, l’association CinéDuchère propose Une vie de chat, un film d’animation poétique à voir en famille, à 22h dans le parc Roquette (Lyon 9e).

Lundi 23 juillet à 22 h, c’est Ghost Dog : la voie du samouraï, un film d’action retentissant signé Jim Jarmusch, qui est projeté place Bahadourian (Lyon 3e) à l’occasion du festival Toiles d’Eté. En filmant la vengeance d’un samouraï face à la puissante Mafia, le cinéaste transcende les codes du film d’action classique en insufflant à sa mise en scène une dose inattendue de sensibilité et de réflexion.

• Mardi 24 juillet, vous pourrez découvrir à 22h place Ambroise-Courtois Loin du paradis, de Todd Haynes, drame social dépeignant l’Amérique provinciale des années 1950. En dressant le portrait d’une femme au foyer modèle au sourire figé, qui tombe amoureuse de son jardinier, le réalisateur aborde, entre autres, les thèmes du racisme et de l’homosexualité.

Mardi 31 juillet, pour terminer le mois en beauté, l’institut Lumière diffuse un grand classique du 7e art à 21h30 : La Soupe au canard. Réalisé en 1933, ce qui en fait le plus vieux de notre sélection, ce film voit s’illustrer les célèbres Marx Brothers dans une comédie à la fois burlesque et satirique sur fond de critique politique.

-------------------

Vous trouverez les synopsis, résumés et autres infos complémentaires sur les sites Internet des festivals Toiles d’Eté, Cinéma sous les étoiles et de l’institut Lumière.

à lire également
Voir un film en famille est généralement la promesse d’un moment de partage, de plaisir et d’émotion. Un écran, des images : le 7e art a tout pour plaire aux enfants et aux adolescents. Mais le cinéma va bien au-delà. Il peut être le support pédagogique de prises de conscience et servir à faire passer des messages. Méthode et sélection.
2 commentaires
  1. Sophie_Lyon - 15 juillet 2012

    Excellentes initiatives ! bravo ! c'est bien de penser à une majorité de lyonnais qui ne partent pas en vacances cette année.

  2. MLBRLyon - 20 juillet 2012

    Ambiance de village le soir sur la place Ambroise Courtois lors de ces projections, les gradins non seulement, mais les terrasses des cafés sont pleines. Dommage cependant que la place soit régulièrement envahie de voitures, après ouverture voire destruction des chaînes pompier par un propriétaire de restaurant bien connu sur la place (qui y fait garer ses clients!) et qui devrait faire attention... le problème étant maintenant connu des pouvoirs publics.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux

Nos BD
Faire défiler vers le haut